Nomination

07 décembre 2017 20:49; Act: 07.12.2017 21:22 Print

La Pologne a un nouveau Premier ministre

Le ministre polonais des Finances Mateusz Morawiecki remplacera Beata Szydlo à la tête du gouvernement conservateur nationaliste.

storybild

Beata Szydlo était présidente du Conseil des ministres depuis novembre 2015. (photo: AFP/Thierry Roge)

Sur ce sujet

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Mateusz Morawiecki remplacera Beata Szydlo, démissionnaire, à la tête du gouvernement conservateur nationaliste polonais, a annoncé jeudi le parti au pouvoir Droit et Justice (PiS). Il s'agit de faire face à de nouvelles tâches en politique étrangère et intérieure, a expliqué la porte-parole du parti Beata Mazurek, sans préciser la nature de ces défis.

«La Première ministre Beata Szydlo a présenté sa démission au comité politique (du PiS), elle a été acceptée», a-t-elle déclaré à la presse. «Le comité a proposé au poste de Premier ministre la candidature du vice-Premier ministre Mateusz Morawiecki». Les derniers mois de l'année en cours ont apporté de nombreux changements importants dans la situation intérieure et internationale, a dit Mme Mazurek. «Il y eu aussi une évolution des tâches, inscrites dans notre grand projet du bon changement. Ces facteurs ont entraîné la nécessité de corriger la composition du gouvernement, y compris de sa direction», a-t-elle indiqué, ajoutant que Beata Szydlo devait rester au gouvernement. Elle devrait occuper un poste de vice-Premier ministre.

Selon l'agence PAP, d'autres changements au gouvernement doivent intervenir en janvier. Le futur Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, 49 ans, est un ancien banquier brillant, et un étatiste résolu. Fils d'un ancien opposant anticommuniste radical, historien formé à l'Université de Wroclaw, il a fait ensuite des études économiques et de droit aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse. En 2015, il a renoncé à son poste lucratif de président de la Bank Zachodni WBK pour entrer au gouvernement PiS comme ministre du Développement et vice-Premier ministre. En 2016 il a pris également le porte-feuille des Finances.

(L'essentiel/afp)