Tensions avec l'Ukraine

27 novembre 2018 16:10; Act: 27.11.2018 16:56 Print

L'UE pourrait encore sanctionner la Russie

Après l'affaire des bateaux ukrainiens capturés en Crimée, les autorités européennes n'excluent pas la mise en place de nouvelles sanctions contre la Russie.

storybild

La Russie et l'Ukraine sont engagées dans une nouvelle crise. (photo: AFP/Alexei Druzhinin)

Sur ce sujet
Une faute?

De nouvelles sanctions européennes contre la Russie ne sont pas exclues après les tensions au large de la Crimée. «Cela reste à déterminer. Nous avons bientôt un conseil de l'Union européenne commun en décembre», a dit la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, à l'issue d'une rencontre à Berlin avec son homologue allemand Heiko Mass. «Tout dépendra du comportement des deux belligérants. Mais ça devra être à l'étude», a-t-elle ajouté, relevant néanmoins «qu'actuellement c'est la parole de l'un contre la parole de l'autre».

De son côté, M. Maas a souligné que la capture de navires ukrainiens par les forces russes démontrait que «l'annexion de la Crimée était un problème de sécurité pour tout le monde en Europe». Il a de nouveau appelé à la libération des marins ukrainiens et a demandé à Kiev comme à Moscou de «faire en sorte d'arriver à une désescalade». La nouvelle crise est née de l'arraisonnement dimanche de trois navires ukrainiens au large de la Crimée.

Il s'agit de la première confrontation ouverte entre Moscou et Kiev depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014 et l'éclatement d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces ukrainiennes et séparatistes pro-russes qui a fait depuis plus de 10 000 morts. D'éventuelles sanctions devraient être adoptées à l'unanimité par l'UE, ce qui serait difficile compte tenu des divisions entre pays européens quant à l'attitude à adopter face à Moscou.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • benjy le 27.11.2018 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’UE doit travailler avec la Russie .

  • Le monde a l envers le 27.11.2018 22:01 Report dénoncer ce commentaire

    La marine ukrainienne (dont les bateaux sont produits par une des societes de Porochenko) va sans autorisation dans les eaux territoriales russes et c'est la Russie qui va etre sanctionnee...c'est le monde a l'envers

  • Os court le 27.11.2018 18:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais personne se choque de la loi Martiale mise en place alors que le president est au plus bas dans les sondage avant l election... bizarre!

Les derniers commentaires

  • Oooohh le 28.11.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai pas très bien compris. Donc ce détroit appartient partiellement à la Russie et partiellement à l'Ukraine. Des navires ukrainiens ont été araisonnés par les Russes et vous dites que ce n'était pas dans les eaux russes. Donc c'était dans les eaux ukrainiennes. Est ce bien cela? Les Russes ont capturés des navires ukrainiens dans les eaux ukrainiennes? Ca va loin!!

  • Natalia le 28.11.2018 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Petro Poroschenko en baisse terrible de popularité a trouvé ce moyen pour reculer les élections et pour gagner quelques points ce qui prouve que pour lui son succès personnel passe devant l'intérêt du pays! En effet Poutine aussi était en baisse de popularité et une baisse assez importante. Avec cette affaire et les conséquence futures la popularité de Poutine va remonter, grâce à qui? Grâce à son ennemi numéro un. Merci Poroschenko de détruire tous es efforts de l'opposition russe. On nomme ça "politique"

  • Luxo le 28.11.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Contrairement à l'EI, la Russie est un danger pour l'UE et pour le GDL. Je ne comprend pas que notre pays ferme les yeux sur les capitaux Russes qui transitent par nos banques.

    • Vinaigre le 28.11.2018 15:48 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a beaucoup que vous ne comprenez pas! Comment l'EU ne peut elle pas être une menace? Manchester, Paris, Barcelone, Nice, Barcelone, Bruxelles c'étaient des Russes?

    • Luxo le 28.11.2018 19:27 Report dénoncer ce commentaire

      La France à la capacité de combatre l'armée EI (elle le fait trés bien en affrique) au Luxembourg nous sommes aussi capable de nous protéger des attentats. Par contre notre petit pays n'est pas capable d'arrêter un seul char Russe. Le GDL doit rapidement soutenir Macron et aider la France financièrement pour construire une Armée européenne capable de s'opposer à la Russie. Heureusement que notre voisin dispose de l'arme nucléaire, mais la disuasion ne suffit plus: L'UE a besoin de soldat au sol et dans les airs pour se protéger sans avoir besoin de compter sur l'oncle Ben.

    • Europa le 28.11.2018 21:43 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi une armée européenne? El existe déjà il me semble. Les 28, bientôt 27 pays de l'UE ont tous une armée. Il suffit de se concerter, il suffit de faire deux ou trois formations pour qu'en cas de danger tout fonctionne comme ça devrait. Par contre je ne voie pas qui pourrait nous attaquer.

  • Filax le 28.11.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il s'agit d'un conflit entre voisins dont ni l'un ni l'autre fait partie de l'UE ou de l'Otan. Ne nous mêlons pas de cela, çà ne nous regarde pas. OK s'il y a des citoyens européens en Ukraine rapatrions les et laissons les deux imbéciles se battre.

    • ExZell le 28.11.2018 14:07 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai ça. Pourquoi ne nous mêlons nous pas du conflit au Nigéria et au Cameroun par exemple!

  • Yura le 28.11.2018 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le véritable enjeu, ce sont les élections législatives, le parti de Porochenko étant en pleine agonie, tout comme le président même qui est au plus bas et qui ne sera pas réélu en mars 2019. Il installe la loi martiale qui lui permet de repousser les élections et de gagner des points grâce au conflit avec l'ennemie haï! Mais il risque que tout cela lui tombe sur la tête car la Russie est déjà en train d'installer des missiles en Crimée, alors que lui en installe à la frontière avec le Donbass. Ca sent la poudre et pour de bon cette fois.