Construction européenne

22 mai 2017 07:36; Act: 22.05.2017 14:52 Print

La France et l'Italie veulent réformer l'Europe

Le président français Emmanuel Macron et le premier ministre italien, Paolo Gentiloni, se sont entretenus à Paris et ont évoqué l'économie et l'immigration.

storybild

Les deux hommes veulent faire avancer la construction européenne par la réforme. (photo: AFP/Thomas Samson)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni ont affirmé, dimanche, à Paris, leur volonté de réformer ensemble l'Europe et d'aller vers davantage de convergence. Deux objectifs affichés: mieux faire face à la crise des migrants et faire converger les économies de la zone euro. Avant un dîner à l'Élysée, le président français a réitéré aux côtés du Premier ministre italien, Paolo Gentiloni, son engagement à travailler pour cela avec ses partenaires, au premier rang desquels l'Allemagne et l'Italie. Il a souhaité des avancées rapides sur les migrations, la révision de la directive sur les travailleurs détachés, la protection contre le dumping commercial et les règles concernant les achats publics.

«Je sais les défis que l'Italie a eu à vivre en matière de migrations, nous allons en parler, je pense d'ailleurs que nous n'avons pas suffisamment tôt entendu les cris d'alerte qui étaient lancés par l'Italie», a dit le président français. «Mon souhait, c'est qu'on puisse aller au-devant d'une vraie réforme du droit d'asile et des règles qui sont aujourd'hui les nôtres pour mieux protéger les États qui sont les plus soumis à cette pression migratoire».

Relancer la construction européenne

À plus long terme, il a défendu sa volonté de bâtir une feuille de route pour la réforme de l'Union européenne et de la zone euro, d'abord avec l'Allemagne. Le but serait de parvenir à la création, à terme, d'«une capacité budgétaire commune». Le chef du gouvernement italien a de son côté souhaité l'établissement d'une politique migratoire commune en Europe et «le développement de notre union monétaire de plus en plus vers une union fiscale et bancaire». «Ce ne sera pas un processus immédiat, mais l'important c'est de pouvoir commencer et aller dans la bonne direction».

Entré en fonction le 14 mai, le président français s'est fixé comme priorité de relancer la construction européenne. Il a déjà rencontré la chancelière allemande, Angela Merkel, lundi dernier à Berlin et le président du Conseil européen, Donald Tusk, mercredi, à Paris. Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, ainsi que le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sont attendus à Berlin, lundi. Ils doivent rencontrer leurs homologues respectifs, Wolfgang Schäuble (Finances) et Sigmar Gabriel.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • realite le 22.05.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A qui va profiter cela??

  • marie ange le 22.05.2017 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    qu'en dit Mme Merkel ?

  • Sylvie le 22.05.2017 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Oh mon dieu, ça promet!!!

Les derniers commentaires

  • Sylvie le 22.05.2017 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Oh mon dieu, ça promet!!!

  • realite le 22.05.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A qui va profiter cela??

  • marie ange le 22.05.2017 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    qu'en dit Mme Merkel ?

    • 20-100 le 22.05.2017 14:28 Report dénoncer ce commentaire

      Mais la semaine passée on nous racontait que Mme Merkel était aussi d'accord! Cependant, en écoutant attentivement ses paroles pendant la conférence de presse, on comprenait que dans sa tête c'était très loin d'être acquis, elle a juste voulu être polie avec le troisième président français qu'elle reçoit... black widow!

  • Sarlorlux le 22.05.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Cela part d'une bonne intention ?