Au Royaume-Uni

15 mars 2019 19:54; Act: 15.03.2019 20:00 Print

On lui pique sa table, elle dégaine son talon aiguille

Une jeune femme de 28 ans a échappé à une peine de prison ferme après avoir défiguré une quadragénaire, lors d'une soirée en boîte, en octobre 2018.

storybild

Parce qu'il s'inquiétait trop pour l'enfant de l'accusée, le juge lui a épargné une peine de prison ferme.

Sur ce sujet
Une faute?

Mercedes Eyre était en larmes lorsqu'un juge lui a annoncé qu'une peine de prison prononcée contre elle aurait un effet dévastateur sur son enfant. Après avoir plaidé coupable de coups et blessures, la Britannique de 28 ans a finalement été condamnée à un an de prison avec sursis, la semaine dernière. Elle était accusée d'avoir attaqué une femme de 47 ans à coups de talon aiguille, l'année dernière, dans un club de Bournemouth (sud de l'Angleterre).

Le 21 octobre 2018, Georgina Scott-Andrews était de sortie avec sa soeur Heather et des amies, raconte le «Daily Echo». Fatiguée d'avoir tant dansé, Heather s'est assise à une table pour respirer quelques instants. C'est là que Mercedes a débarqué, signalant «de manière relativement agressive» que la table était réservée, selon le procureur. La quadragénaire a donc libéré la place mais est revenue en arrière après avoir réalisé qu'elle avait oublié son verre. Hors d'elle, Mercedes s'est mise à hurler sur Heather, et Georgina est arrivée pour voir ce qui se passait.

Aucun souvenir de l'attaque

Assise à la table, la jeune femme a levé une jambe et asséné un coup de talon aiguille «façon kung-fu» au visage de Georgina, qui a basculé en arrière. «L'accusée l'a ensuite frappée à plusieurs reprises sur la poitrine et la tête», a décrit le procureur au tribunal. La victime n'a aucun souvenir de cette agression. «Tout ce dont je me souviens, c'est de m'être retrouvée aux toilettes, de m'être regardée dans le miroir et d'avoir été choquée par la quantité de sang», a-t-elle témoigné.

Selon Georgina, les videurs ont laissé Mercedes s'en aller. Si elle a été arrêtée, c'est parce qu'une amie de la jeune femme, choquée par ce qu'elle venait de voir, l'a dénoncée à la police. La victime a dû se faire poser treize points de suture. Elle gardera pour toujours une cicatrice au-dessus de son œil gauche et les séquelles psychologiques sont encore bien présentes. «Si cela avait été un centimètre plus bas, j'aurais pu perdre la vie», a expliqué la quadragénaire. En plus de sa peine de prison avec sursis, Mercedes devra faire du bénévolat et suivre une activité de réhabilitation. Elle devra, en outre, verser 500 livres (580 euros) à Georgina.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le justicier le 15.03.2019 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    C’est moi où les actes de violence sont de plus en plus impunis...ça fait peur...

  • Peace & Love le 15.03.2019 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    On est si bien à la maison.. Cet acte méritait une sanction plus lourde. Stop à cette compassion concernant la violence gratuite !

  • coco le 15.03.2019 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et encore une fois la justice n’a pas fais son travail comme il faut. De pire en pire!!!!

Les derniers commentaires

  • Jean II le 16.03.2019 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Punition lui faire porter pendant un an et en tous lieux des bottes en caoutchouc .

  • Rose le 16.03.2019 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ce monde dans lequel nous vivons nous effraie. Comment avons-nous pu en arriver là?

  • Rose le 16.03.2019 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant que la justice ne condamne pas sérieusement, cela va continuer

  • Disco le 16.03.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Rigoberta, on estime que vous faites de l'humour

  • kiwi le 16.03.2019 09:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la justice n'existe plus .

    • Ivan IV le 17.03.2019 13:10 Report dénoncer ce commentaire

      confondre l'institution judiciaire et la justice, est-ce bien raisonnable ?