Football anglais

01 décembre 2016 17:02; Act: 02.12.2016 12:00 Print

350 victimes présumées d'actes de pédophilie

Le scandale d'abus sexuels sur mineurs dans le football anglais prend de l'ampleur. Plus de 300 victimes présumées se sont signalées auprès des autorités.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Nous travaillons (...) avec la Fédération anglaise de football (FA) pour nous assurer que la réponse à ce nombre important et croissant de victimes (...) est coordonnée de manière efficace», a déclaré Simon Bailey, un responsable de la police britannique, précisant que le chiffre de 350 victimes était «indicatif».

Ce chiffre agrège les victimes ayant contacté la police directement et celles passées par la hotline d'assistance téléphonique mise en place par une organisation de protection des mineurs, la Société nationale pour la prévention de la cruauté contre les enfants (NSPCC). Lancée le 23 novembre, cette ligne a reçu 860 appels, a révélé jeudi la NSPCC.

Les révélations d'Andy Woodward

«Nous continuons à encourager ceux qui ont été victimes d'agressions sexuelles quand ils étaient enfants à le dire, peu importe le temps passé depuis les faits», a continué Simon Bailey.

Depuis les révélations d'Andy Woodward, ancien joueur du petit club de Crewe Alexandra aujourd'hui âgé de 43 ans, qui a confié son calvaire dans The Guardian mi-novembre, plus de vingt joueurs, dont plusieurs anciens internationaux anglais et nord-irlandais, ont pris la parole publiquement pour raconter qu'ils avaient été agressés sexuellement par un entraîneur ou un recruteur lorsqu'ils étaient enfants.

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes par la police, notamment à Londres, et dans les régions de Manchester, Cambridge, Birmingham, Liverpool, Newcastle, en Écosse et dans les Galles du Nord. La FA, qui a commandé une enquête sur son rôle, et les clubs anglais sont accusés d'avoir fermé les yeux, voire couvert pendant des décennies des actes de pédophilie.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 01.12.2016 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de pitié

  • Hurra le 02.12.2016 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    La grandiose Angleterre au bord du gouffre!

Les derniers commentaires

  • Hurra le 02.12.2016 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    La grandiose Angleterre au bord du gouffre!

    • TITI le 02.12.2016 08:31 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas seulement en Angleterre que cela se passe mais partout malheureusement.

  • Grand Maître le 01.12.2016 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de pitié