Après le Brexit

20 mars 2017 11:31; Act: 20.03.2017 15:04 Print

La Belgique veut accueillir l'agence des médicaments

La Belgique est candidate pour accueillir l'Agence européenne des médicaments (EMA) après le Brexit, a indiqué lundi un porte-parole du gouvernement belge.

storybild

L'EMA, qui compte près de 900 employés, est actuellement située dans le quartier d'affaires londonien de Canary Wharf. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Différentes régions belges, Bruxelles, la Flandre et la Wallonie sont prêtes à accueillir l'EMA, chacune disposant de divers avantages, a indiqué un porte-parole du gouvernement belge. Parmi les éléments qui pourraient jouer en la faveur de l'une ou l'autre région, il a cité les conditions de fiscalité, le prix du terrain, la proximité des grands axes. Ce sera à l'EMA de choisir, a-t-il ajouté.

L'EMA, qui compte près de 900 employés, est actuellement située dans le quartier d'affaires londonien de Canary Wharf. Une kyrielle de candidats se sont fait connaître pour accueillir le nouveau siège. Parmi eux, la région parisienne, Lyon, Lille, Milan ou Barcelone.

Déménagement(s)

Depuis sa création en 1995, l'agence a approuvé quelque 1 100 médicaments dont 82 en 2016 parmi lesquels 17 pour lutter contre le cancer, 14 contre les infections et 9 contre les maladies cardiovasculaires. Son déménagement est inévitable après la sortie du Royaume Uni de l'Union, une agence européenne devant être installée sur le territoire de l'UE.

Outre l'EMA, une autre institution européenne jusqu'ici basée à Londres, l'Autorité bancaire européenne (EBA) devra elle aussi déménager après le Brexit. Parmi les pays qui ont signalé leur intérêt pour accueillir cette dernière: la France, l'Irlande, l'Autriche, l'Allemagne. L'EBA est chargée de contribuer à la stabilité du système financier. Elle effectue notamment des tests de résistance bancaire.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bienvenue au GD du Luxembourg le 20.03.2017 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est plus attractif que la Belgique en tout cas !

  • Expatlulu le 20.03.2017 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    puree les anglais géraient cela !

  • lelux le 20.03.2017 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que le Luxembourg va se proposer.

Les derniers commentaires

  • EUphil le 20.03.2017 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait plus sage d'implanter l'agence dans un pays de l'Est où il n'y en a aucune (Roumanie, Bulgarie, Croatie, Chypre, Slovaquie). Accueillir une agence est intéressant économiquement. Tous les Européens doivent en bénéficier

    • Mat/ le 20.03.2017 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, mais ont ils la main d'oeuvre qualifiée?

  • Expatlulu le 20.03.2017 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    puree les anglais géraient cela !

  • lelux le 20.03.2017 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que le Luxembourg va se proposer.

    • avantages? le 20.03.2017 15:06 Report dénoncer ce commentaire

      Pour?

  • Bienvenue au GD du Luxembourg le 20.03.2017 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est plus attractif que la Belgique en tout cas !

    • Partage le 20.03.2017 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      Le luxembourg a déjà le parlement, la BEI, la cour et l'OPOCE... Il faut aussi en laisser aux autres pays membres.

    • marie ange le 20.03.2017 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      Partage, la Belgique à la Commission européenne et le Parlement européen