En Slovaquie

28 février 2018 07:29; Act: 28.02.2018 13:36 Print

Le journaliste tué écrivait sur la mafia italienne

Le journaliste slovaque tué par balles, Jan Kuciak, était sur le point de publier un article sur la corruption impliquant la mafia italienne et des politiques slovaques.

storybild

Le texte de Jan Kuciak, assassiné avec sa compagne, est intitulé «La mafia italienne en Slovaquie, ses lutins s'étendent à la politique». (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le meurtre du journaliste et de sa compagne, révélé pendant le week-end, a provoqué un choc en Slovaquie. Le crime a été condamné fermement par des dirigeants de l'UE et d'organisations internationales. Jan Kuciak, 27 ans, travaillait pour le site aktuality.sk, appartenant à l'Allemand Axel Springer et au Suisse Ringier. Il se spécialisait dans les affaires de corruption, dont celles concernant les possibles liens entre le monde des affaires et le parti SMER-SD du Premier ministre Robert Fico.

aktuality.sk et d'autres médias ont publié à minuit une version -non terminée- de l'article de Jan Kuciak, portant sur les relations politiques présumées des hommes d'affaires italiens soupçonnés d'être liés à la mafia calabraise 'Ndrangheta, qui opèrerait dans l'est de la Slovaquie. «Deux personnes proches d'un homme arrivé en Slovaquie alors qu'il était accusé dans une affaire de mafia en Italie, ont l'accès quotidien au Premier ministre» slovaque, écrivait Jan Kuciak dans son texte intitulé «La mafia italienne en Slovaquie, ses lutins s'étendent à la politique».

Faire des affaires

«Les Italiens liés à la mafia ont trouvé un second foyer en Slovaquie: ils ont commencé à faire des affaires, recevoir des subventions, collecter des fonds européens, mais surtout établir des relations avec des personnalités politiques influentes, jusqu'au gouvernement slovaque», ajoutait-il. «Ils possédaient ou possèdent toujours des dizaines d'entreprises, dont la valeur s'élève à plusieurs dizaines de millions d'euros», écrivait Jan Kuciak.

Le principal quotidien slovaque, le journal SME avait évoqué ces détails dès mardi matin. Le chef du gouvernement a critiqué alors les médias, tout en montrant aux journalistes plusieurs piles de billets de banque représentant une prime d'un million d'euros pour toute information susceptible d'aider à trouver les responsables du crime.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Filax le 28.02.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Malta - Slovaquie ... Les méthodes russes et chinoises ont atteint l'UE. En fait non car ça existait déjà dans les années 80. En tout cas le message est clair: ne touchez pas aux mafieux!

  • Realiste Man le 28.02.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Avec la mafia...on ne rigole pas et c'est pas du cinéma... :(

  • Oups le 28.02.2018 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    14 années au sein de l'UE !

Les derniers commentaires

  • Tomy le 28.02.2018 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    Et c´est quoi la réponse/riposte de nos dirigeants européens?! Nous avons Europol et des services secrets quand même. Exprimer le choc c´est bien mais montrer la force qu´on ne se laisse pas toucher notre pilier fondamental de la démocratie, c´est mieux! Mais c´est difficile quand les politiciens n´aiment pas trop le travail des journalistes...

    • @Tomy le 28.02.2018 14:00 Report dénoncer ce commentaire

      Les politiciens sont probablement en affaires avec la mafia, voilà la raison de l'impuissance de notre Europe. Idem pour le Vatican, les banques, etc.

  • Oups le 28.02.2018 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    14 années au sein de l'UE !

  • Realiste Man le 28.02.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Avec la mafia...on ne rigole pas et c'est pas du cinéma... :(

  • Filax le 28.02.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Malta - Slovaquie ... Les méthodes russes et chinoises ont atteint l'UE. En fait non car ça existait déjà dans les années 80. En tout cas le message est clair: ne touchez pas aux mafieux!

    • Jean-Pierre le 28.02.2018 10:57 Report dénoncer ce commentaire

      @Filax En plus l'habit ne fait pas le moine et la barbe ne fait pas le philosophe, alors comment les reconnaître?