En Grande-Bretagne

06 mars 2018 10:21; Act: 06.03.2018 14:04 Print

Un ex-​​espion russe et une femme empoisonnés?

Un homme d'une soixantaine d'années et une femme d'une trentaine d'années ont été hospitalisés, dimanche, à 140 km au sud-ouest de Londres. Exposés à une substance toxique.

storybild

Sergueï Skripal, un ex-colonel du renseignement militaire russe, avait été condamné à 13 ans de prison en Russie pour espionnage au profit du Royaume-Uni.

Sur ce sujet

Le Kremlin a assuré mardi ne disposer d'«aucune information» sur l'éventuel empoisonnement, «tragique», d'un ex-espion russe hospitalisé en Grande-Bretagne, assurant que Moscou était «toujours ouverte à la coopération» si Londres le demandait. Un homme d'une soixantaine d'années et une femme d'une trentaine d'années ont été hospitalisés dimanche à Salisbury, à 140 km au sud-ouest de Londres, «pour une exposition présumée à une substance toxique», selon la police britannique.

Selon la BBC, l'homme serait Sergueï Skripal, un ex-colonel du renseignement militaire russe, condamné à 13 ans de prison en Russie pour espionnage au profit du Royaume-Uni. Avec trois autres agents russes, il avait fait l'objet d'un échange en 2010 contre dix agents du Kremlin expulsés par Washington. Skripal avait reconnu avoir révélé au renseignement britannique l'identité de plusieurs dizaines d'agents secrets russes opérant en Europe, contre plus de 100 000 dollars.

Il aurait été recruté dès 1995 par les services britanniques. Le 9 juillet 2010, Sergueï Skripal a été gracié par le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 8Mais le 06.03.2018 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même suspect tous ces Russes tués en Angleterre

  • Lo-Gik le 06.03.2018 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Tuer un opposant est condamnable tout comme c'est condamnables de tuer ou d'emprisonner des intellectuels. Par contre les espions du monde entier sont liquidés quand ils sont découverts. Ce n'est pas nouveau, ce n'est même pas choquant! Il connaissait les risques

  • Grand Maître le 06.03.2018 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gracié pour être plus accessible. ..

Les derniers commentaires

  • Euh 3 le 07.03.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Est il toujours vivant?

  • 8Mais le 06.03.2018 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même suspect tous ces Russes tués en Angleterre

  • Grand Maître le 06.03.2018 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gracié pour être plus accessible. ..

  • Lo-Gik le 06.03.2018 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Tuer un opposant est condamnable tout comme c'est condamnables de tuer ou d'emprisonner des intellectuels. Par contre les espions du monde entier sont liquidés quand ils sont découverts. Ce n'est pas nouveau, ce n'est même pas choquant! Il connaissait les risques

    • Mata Hari le 06.03.2018 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      Salut Lo-Gik, tu as raison.

    • Hein le 07.03.2018 10:36 Report dénoncer ce commentaire

      @Mata: D'où écrivez vous svp! Ce serait intéressant de le savoir!