Allemagne

14 septembre 2015 15:38; Act: 14.09.2015 16:20 Print

Facebook veut éradiquer les posts racistes

L'antenne allemande du réseau social a promis lundi «de nouvelles mesures» pour lutter contre les propos racistes sur ses pages, qui prolifèrent sur fond de crise des migrants.

storybild

De nombreux internautes utilisent Facebook pour déverser leur haine. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un communiqué diffusé avant une rencontre, mardi après-midi, entre la direction de l'entreprise et le ministre de la Justice, Heiko Maas, Facebook Allemagne a annoncé «trois nouvelles mesures pour faire face au racisme sur la plate-forme», entre autres un partenariat avec une organisation qui contrôle les contenus. M . Maas a instamment appelé Facebook ces derniers jours à «en faire plus pour que son réseau ne devienne pas une cour de récréation pour l'extrême droite». Il plaide notamment pour que les commentaires racistes et haineux soient effacés des pages Facebook dès leur publication.

Le groupe américain rappelle dans son communiqué qu'il fait disparaître «les tirades haineuses contre certains groupes protégés et les appels à la violence», mais selon Berlin, Facebook ne réagit pas assez promptement, et trop de posts passent entre les mailles du filet.

«C'est de la pourriture, cela doit partir à la poubelle»

L'arrivée en Allemagne de dizaines de milliers de candidats à l'asile ces dernières semaines s'accompagne, outre de touchantes manifestations de solidarité, d'une augmentation des commentaires haineux sur Internet. Katrin Göring-Eckardt, figure de proue du parti Vert (opposition), très engagée en faveur des réfugiés, a mis en ligne vendredi une vidéo dans laquelle elle lit certains des messages qui lui ont été adressés sur les réseaux sociaux, commentaires insultants, injonctions à quitter le pays et menaces. «C'est de la pourriture, cela doit partir à la poubelle», déclare Mme Göring-Eckardt dans sa vidéo. Et de lancer à l'intention de Facebook: «Faites en sorte que ces messages disparaissent».

En signe de bonne volonté le groupe s'engage à devenir membre d'un réseau de contrôle des contenus sur Internet. Celui-ci, baptisé FSM, incite les internautes à signaler les contenus inappropriés, et emploie des experts de germanophones qui filtrent les commentaires sur les sites de médias. Facebook promet également la constitution d'un groupe de travail sur le sujet, avec des ONGs et initiatives citoyennes. Enfin la société a annoncé une «large campagne» pour promouvoir le «counter speech», à savoir la réponse aux messages de haine par des raisonnements argumentés. Facebook veut «soutenir les organisations (qui s'engagent contre le racisme) pour qu'elles utilisent le réseau encore mieux» pour faire passer leur message.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mouhais le 15.09.2015 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    "Facebook veut éradiquer les posts racistes" oui enfin ce que facebook veut c'est surtout Vous... et une pensée unique orientée fb!

  • Dirk le 15.09.2015 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Deux exemples de Charlie Hebdo. Quand il a publié des caricatures de Mahomet tout le monde occidental l'a défendu pour liberté d'expression. Il vient de publier des caricatures sur le petit syrien noyé tout le monde occidental le critique et il sera cité en justice! Alors où est la frontière?

  • vince le 14.09.2015 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'il ne reste plus que les urnes pour s'exprimer sans craintes, le populisme gagnera.

Les derniers commentaires

  • Mouhais le 15.09.2015 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    "Facebook veut éradiquer les posts racistes" oui enfin ce que facebook veut c'est surtout Vous... et une pensée unique orientée fb!

  • Poco Loco le 15.09.2015 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire gaffe avec les limitations a la liberte d'expression, ca commence tjrs avec les intentions les plus pures et nobles, mais finit par une dictature.

  • Dirk le 15.09.2015 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Deux exemples de Charlie Hebdo. Quand il a publié des caricatures de Mahomet tout le monde occidental l'a défendu pour liberté d'expression. Il vient de publier des caricatures sur le petit syrien noyé tout le monde occidental le critique et il sera cité en justice! Alors où est la frontière?

    • Seul au monde ! le 15.09.2015 09:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Dirk. S’inquiéter de l'image de "soi" c'est bien ! En effet, les terroristes lors du "9/11" ce sont mit 97 pays à dos ! Même les Russes et les "Amerloques" ont réussi à ne plus se "bouder" comme des enfants ! Et la Russie... c'est la "Tsar Bomba" !

  • Sans dents le 15.09.2015 07:00 Report dénoncer ce commentaire

    Alors ok ,mais que ce soit dans les deux sens ! Puis empêcher les gens de penser ce qu'ils pensent à des limites, je les vois venir ,cela s'appelle de la dictature ... Sortons comme en France les voyous de prison ,et enfermons les blogueurs !

  • polux le 14.09.2015 22:30 Report dénoncer ce commentaire

    et nous pouvons nous éradiquer Facebook ?