Eurogroupe

05 décembre 2016 20:11; Act: 06.12.2016 11:33 Print

Vers un «toilettage» de la dette de la Grèce

Les ministres des Finances de la zone euro se sont accordés lundi sur un léger toilettage de la dette grecque, des mesures d'allègement pouvant être prises rapidement.

storybild

Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos, à droite et le Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l'Union douanière, Pierre Moscovici, à gauche, ce lundi à Bruxelles. (photo: AFP/Emmanuel Dunand)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Ces mesures - des améliorations assez techniques sur les taux d'intérêt et la maturité de certaines dettes -, prévues depuis mai, «auront un impact positif sur la viabilité de la dette grecque», affirme l'Eurogroupe dans son communiqué. Sans rien coûter au contribuable européen, elles pourraient cependant n'avoir dans un premier temps qu'un impact limité sur les quelque 315 milliards de la dette grecque en 2016.

Les Grecs espéraient pourtant aller plus loin lundi, en discutant déjà de dispositions à plus long terme, plus efficaces. La dette publique grecque frôle les 180% du PIB malgré trois plans successifs de soutien financier par l'UE et le Fonds monétaire international (FMI) depuis 2010. Le FMI et la zone euro sont englués depuis plusieurs mois dans un différend sur la manière d'extraire la Grèce de six ans de crise financière, économique et sociale.

Régler vite la question grecque

D'un côté, le premier plaide pour un coup de pouce rapide et décisif sur la dette, sans quoi il refuse de participer financièrement au troisième plan d'aide de 86 milliards d'euros, accordé en juillet 2015. De l'autre, l'Allemagne, premier créancier parmi les pays de la zone euro, renvoie à 2018 un règlement de fond sur la dette, après ses élections législatives prévues en septembre 2017. L'Eurogroupe n'est en revanche pas parvenu à s'entendre avec la Grèce sur l'avancement des réformes qui lui sont réclamées en échange du plan d'aide.

«Il reste de travail à faire», notamment sur la réforme du marché du travail, a concédé le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem. «Nos équipes seront rapidement à Athènes pour finaliser un accord» sur les réformes encore attendues, a ajouté le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici. L'UE, pressée par les échéances électorales de 2017 (Pays-Bas, France, Allemagne), veut régler rapidement la question grecque. Elle n'a pas intérêt, non plus, à provoquer une nouvelle crise après la démission du chef du gouvernement italien Matteo Renzi, désavoué dimanche par un référendum.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 06.12.2016 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Les Grecs doivent payer. Ils ont plein de vieilles pierres et de petites îles à vendre.

  • Georges le 06.12.2016 06:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui s'occupera de la dette du Luxembourg de 850 mio d'euros que entraînera la nouvelle réforme fiscale ?

  • JRTLL le 05.12.2016 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait faire un toilettage de la mienne?

Les derniers commentaires

  • citizen red le 06.12.2016 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour regler ca separation de eglise et etat imperatif..

  • Lulu le 06.12.2016 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Les Grecs doivent payer. Ils ont plein de vieilles pierres et de petites îles à vendre.

  • Georges le 06.12.2016 06:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui s'occupera de la dette du Luxembourg de 850 mio d'euros que entraînera la nouvelle réforme fiscale ?

  • Grand Maître le 05.12.2016 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais aussi mais, notre dette est de naissance.

    • JRTLL le 06.12.2016 06:34 Report dénoncer ce commentaire

      Comme vous dites...

  • Solidarité le 05.12.2016 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    La dette grecque doit être éffacée et payée par les pays les plus riches comme le GDL. Cette dette n'est qu'un cadeau fait aux banquiers et nous savons tous que ce pauvre pays ne peut pas la régler. Effaçons l'ardoise, afin que se petit pays puisse redémarer sur des bases saines. C'est par ce geste de solidarité envers le peuple Grec que l'UE sortira gagnante.

    • Pas_pigeon le 05.12.2016 22:08 Report dénoncer ce commentaire

      Juste pour info, la Grèce a déjà fait faillite 6x depuis son indépendance en 1822. Il leurs faut des réformes fondamentales pour ne plus se retrouver dans cette situation. La Grèce est minée par une corruption souterraine, insidieuse. Effacer tout simplement l'ardoise ne peut pas être une solution. C'est dommage pour eux, mais si c'est la seule façon pour qu'ils prennent un peu conscience de ce qu'ils font ... Je suis d'origine grecque mais je refuse de fermer les yeux sur leur désinvolture...

    • Pragmatique le 05.12.2016 23:49 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord, les réformes doivent avoir lieux. Cependant, il faut que les pays de la zone euro aide les grecs à les réaliser, sans que cela pèse sur les citoyens.

    • JRTLL le 06.12.2016 06:35 Report dénoncer ce commentaire

      Suis pas certain que votre analyse de la cause de la situation grecque soit correcte....

    • Pas_pigeon le 06.12.2016 10:11 Report dénoncer ce commentaire

      Je connais malheureusement très bien la cause de la situation grecque ... Quand on vit au dessus de ses moyens, il y a toujours un effet boomerang