En Italie

14 novembre 2017 10:06; Act: 14.11.2017 10:26 Print

Elle faisait comme si elle vaccinait les enfants

Une jeune infirmière est accusée d'avoir simulé l'administration de vaccins à plus de 500 bambins, à l'insu de leurs parents, pendant plusieurs années.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les autorités sanitaires de Trévise (nord) ont annoncé lundi le licenciement d'une de leurs infirmières. Emmanuela Petrillo est sous enquête depuis le mois d'avril, rapporte l'agence ANSA. À l'époque, ses collègues s'étaient rendu compte qu'elle faisait semblant d'administrer les vaccins aux enfants qui lui étaient confiés.

Un large mouvement de sympathie

Le fait que les petits ne pleuraient pas quand ils passaient entre ses mains avait mis la puce à l'oreille de membres du personnel, qui l'avaient dénoncée. En fait, la soignante aurait pratiqué ces «fausses injections» de 2009 à 2015 dans au moins deux établissements. Tout ceci à l'insu des parents. Depuis, quelque 550 enfants, dans les régions de Trévise et du Frioul, ont dû être reconvoqués par les services de santé pour être immunisés.

Bien que la jeune infirmière a refusé d'exposer ses motifs, elle a suscité un large mouvement de sympathie parmi les opposants à la vaccination, très actifs dans la Péninsule. L'affaire a éclaté alors que l'Italie connaissait une flambée exceptionnelle de cas de rougeole: plus de 1 600 cas entre janvier et avril.

(L'essentiel/arg)