Terrorisme/Belgique

06 juillet 2017 08:51; Act: 06.07.2017 09:53 Print

«Nous craignons la même réaction que le 22 mars»

Au lendemain d'un coup de filet antiterroriste à Bruxelles et à Lille, la Belgique recherche «plusieurs suspects» qui pourraient précipiter leur passage à l'acte.

storybild

«Nous craignons qu'ils se sentent acculés après les perquisitions. Nous craignons par conséquent la même réaction que le 22 mars 2016», a expliqué le porte-parole du parquet fédéral belge. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«Nous recherchons encore plusieurs suspects de terrorisme», a déclaré Eric Van der Sypt, un porte-parole du parquet fédéral, à la chaîne de télévision flamande privée VTM. «Nous craignons qu'ils se sentent acculés après les perquisitions. Nous craignons par conséquent la même réaction que le 22 mars 2016», lorsque des kamikazes avaient mené une double attaque à Bruxelles, faisant 32 morts, après la découverte par la police de l'une de leurs caches, a-t-il expliqué.

Deux frères «radicalisés», soupçonnés de préparer un attentat à l'aide d'un important arsenal, des kalachnikovs et des détonateurs, selon une source proche de l'enquête, ont été inculpés mercredi soir à Bruxelles pour «participation à un groupe terroriste». Les deux frères, Akim Saouti, 40 ans, Khalid Saouti, 37 ans, avaient été arrêtés avec deux autres personnes dans la nuit de mardi à mercredi à Anderlecht, commune populaire de l'agglomération bruxelloise, tandis qu'un cinquième homme était interpellé près de Lille (nord de la France).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lolo le 06.07.2017 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande pourquoi des gents décident de faire tant de mal au autre

  • Karl M. le 06.07.2017 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'a toujours rien compris . PRIMO : enlever la nationalité et éjecter de l'Europe et si il y a retour prison a vie je dit bien prison a VIE .

  • Grand Maître le 06.07.2017 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eux aussi étaient déjà connus mais pas inquiétés. ...

Les derniers commentaires

  • Papa le 07.07.2017 07:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marina il faut donc attendre qu'ils passent à l'acte ? Karl à tout à fait raison si ils sont sous surveillance c'est qu'il y a de bonnes raisons...

  • Karl M. le 06.07.2017 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'a toujours rien compris . PRIMO : enlever la nationalité et éjecter de l'Europe et si il y a retour prison a vie je dit bien prison a VIE .

    • Marina le 06.07.2017 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      Vous oublier le fondement de la Justice, qui est à la fois une vertu et une organisation. Les gens sont condamnés pour des faits commis et non à cause de leur idéologie. Ce sont les actes que l'ont condamne et non les idées. C'est ce qui fait de nous une société libre et cette liberté vaut bien que l'ont maîtrise un peu ses nerfs et sa ? peur ?

  • Grand Maître le 06.07.2017 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eux aussi étaient déjà connus mais pas inquiétés. ...

  • lolo le 06.07.2017 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande pourquoi des gents décident de faire tant de mal au autre