Après l'attentat

30 mai 2017 17:52; Act: 31.05.2017 15:09 Print

Ariana Grande revient jouer à Manchester

La chanteuse, dont le concert a été marqué par un attentat la semaine dernière, retourne dimanche dans la ville pour un concert caritatif en compagnie de nombreuses stars.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

La chanteuse américaine Ariana Grande se produira dimanche, à Manchester, à l'occasion d'un concert caritatif en hommage aux victimes de l'attentat, en compagnie d'une pléiade d'autres stars, dont Katy Perry, Coldplay et Justin Bieber, ont annoncé mardi les organisateurs de cet événement. À l'affiche de ce concert exceptionnel, baptisé «One love Manchester», figurent également Miley Cyrus, Pharrell Williams, Usher, Take That et Niall Horan, ont précisé les organisateurs dans un communiqué.

Les bénéfices de la billetterie seront reversés au fonds d'urgence mis en place pour aider les proches des victimes de cette attaque perpétrée le lundi 22 mai à la fin d'un concert d'Ariana Grande, à la Manchester Arena, et qui a fait 22 morts et 116 blessés. Retransmis sur la BBC, le concert aura lieu au stade de cricket d'Emirates Old Trafford entre 19h15 et 22h15. Les billets seront mis en vente à partie de jeudi et les personnes ayant assisté au concert du 22 mai pourront s'y rendre gratuitement.

«La musique doit nous guérir, nous rassembler, nous rendre heureux, a déclaré Ariana Grande dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. Voilà ce qu'elle va continuer à faire pour nous. Nous continuerons à rendre hommage à ceux que nous avons perdus, leurs proches, mes fans et tous ceux qui ont été affectés par cette tragédie. Ils seront dans mon esprit et dans mon cœur chaque jour et je penserai à eux le reste de ma vie». Dans la foulée de l'attaque, les agents de cette chanteuse, âgée de 23 ans et comptant 46 millions d'abonnés sur Twitter, avaient annoncé qu'elle interrompait sa tournée jusqu'à début juin. Très affectée par l'attentat, Ariana Grande était rentrée mardi à Boca Raton (Floride), où elle réside.

(L'essentiel/AFP)