Policière à Bruxelles

06 mars 2018 21:13; Act: 07.03.2018 11:34 Print

Condamné pour sexisme: une première en Belgique

Après avoir insulté une policière dans la rue, un homme écope d'une amende notamment pour atteinte grave à la dignité de la personne en raison de son sexe.

storybild

Après avoir été arrêté pour une infraction au code de la route, l'homme s'en est pris à la policière en l'insultant en raison de son genre.

Sur ce sujet

C'est une première en Belgique. Pour la première fois depuis l'entrée en vigueur la «loi sexisme» en 2014, un homme a été condamné pour avoir tenu des propos sexistes dans l'espace public, a rapporté lesoir.be, le mardi 6 mars.

Les faits remontent en 2016. Après avoir été arrêté pour une infraction au code de la route, l'homme s'en est pris à la policière en l'insultant en raison de son genre. Il a ainsi écopé d'une amende de 3 000 euros pour atteinte grave à la dignité de la personne en raison de son sexe, outrage à agent et menaces. Si le prévenu refuse de payer cette somme dans les délais légaux, il devra purger une peine de prison d'un mois. Tel est le verdict de la section néerlandophone du tribunal correctionnel de Bruxelles.

«C'est la première fois que nous avons utilisé cette loi pour poursuivre quelqu'un. Il est assez fréquent que des personnes interpellées par la police profèrent des injures et des menaces. Mais s'en prendre personnellement à une policière en raison de son sexe, c'est particulier. C'était un bon cas pour tester cette loi: un cas concret et très clair, avec de nombreux témoins», a déclaré Gilles Blondeau, le porte-parole du parquet du procureur du Roi de Halle Vilvorde, cité par le journal belge.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 06.03.2018 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait. Il n'y a plus de respect ni de discipline dans notre société du grand n'importe quoi !

  • Merciiiiiii le 06.03.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo la Belgique ! Merci de donner l'exemple.

  • gluon du trou le 07.03.2018 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    3000€ c'est bien ca sera dissuasif . les 90€ en france par contre c'est un peu leger ....

Les derniers commentaires

  • gluon du trou le 07.03.2018 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    3000€ c'est bien ca sera dissuasif . les 90€ en france par contre c'est un peu leger ....

  • Question ? le 07.03.2018 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une policière qui était visée, mais si c'était mme tout le monde? est ce que ça aurait été autant sanctionné?

  • Léon le 07.03.2018 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Simplement bravo j’espère que le Luxembourg va suivre,et faire une loi avec prison pour les alcooliques et les sans permis qui traînent sur nos routes.( des criminels en liberté )

  • marie ange le 07.03.2018 06:56 Report dénoncer ce commentaire

    espérons que cela fera légion

  • Merciiiiiii le 06.03.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo la Belgique ! Merci de donner l'exemple.