Grogne en Europe

25 juillet 2018 07:34; Act: 25.07.2018 09:57 Print

Début d'une grève de deux jours chez Ryanair

À l'appel de cinq syndicats, les hôtesses de l'air et stewards de Ryanair sont en grève ces mercredi et jeudi en Espagne, au Portugal, en Belgique et en Italie.

storybild

100 000 passagers seront impactés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les syndicats ont maintenu mardi soir en Espagne l'appel à la grève des personnels de cabine de Ryanair, mercredi et jeudi, après l'échec d'une ultime négociation avec les représentants de la compagnie irlandaise organisée par le gouvernement espagnol. En Espagne, les syndicats des personnels de cabine USO et Sitcpla ont négocié pendant des heures, mardi soir, avec les représentants de Ryanair, avant de juger inévitable la grève, qui a démarré ce mercredi à 0h00.

«Nous allons à la grève», avait annoncé à la presse un représentant du syndicat USO-aérien, Ernesto Iglesias, à l'issue de la rencontre. Ce syndicaliste a assuré que la compagnie à bas coûts continuait à refuser d'intégrer dans l'entreprise les travailleurs employés par des agences et «d'éliminer le travail temporaire et les différences salariales entre les différents personnels». Les syndicats exigent les mêmes conditions de travail pour les salariés sous contrat et les intérimaires. Ils demandent à la compagnie d'appliquer la législation de chacun des pays où elle emploie du personnel.

Ryanair n'entend appliquer que la législation irlandaise parce que ses avions sont immatriculés en Irlande et que la majeure partie du travail effectué par son personnel a lieu à bord de l'avion. Face à un malaise social grandissant, la compagnie a signé pour la première fois, ces derniers mois, plusieurs accords de reconnaissance de syndicats mais les négociations restent difficiles dans certains pays. Au total, Ryanair a annulé préventivement 600 vols ces mercredi et jeudi, affectant quelque 100 000 passagers. Au Luxembourg, quatre vols sont annulés (voir encadré).

(L'essentiel/afp)