Alimentation

16 juin 2018 20:57; Act: 16.06.2018 21:05 Print

Des pesticides interdits trouvés dans des œufs bio

Un an après le scandale du fipronil, de nouveaux pesticides et désinfectants ont été découverts dans des produits aux Pays-Bas, a révélé l'organisme Foodwatch.

storybild

La production biologique n'est pas épargnée par la nouvelle affaire. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Une soixantaine d'élevages de volaille produisant des œufs biologiques aux Pays-Bas ont utilisé une quinzaine de produits pesticides et désinfectants non autorisés, a révélé samedi l'association Foodwatch, un an après le vaste scandale sanitaire des œufs contaminés au fipronil. La crise des œufs contaminés s'était répandue en Europe en août 2017 après la découverte de la contamination au fipronil, un insecticide animal de compagnie dont l'utilisation est interdite dans l'Union européenne sur les animaux destinés à la chaîne alimentaire.

Des dizaines de millions d’œufs avaient été détruits et retirés des rayons dans les supermarchés à travers l'Europe. Or, selon Foodwatch, le fipronil n'est que «le sommet de l'iceberg». L'organisme militant pour une «alimentation saine, honnête et sûre» a publié samedi les rapports d'inspection du superviseur Skal Biocontrole auprès de 250 fermes d’œufs biologiques, datant de janvier 2016 à février 2018, soit avant et après la crise du fipronil.

Alors que les rapports émis jusqu'à l'été dernier stipulent que les élevages répondaient aux exigences biologiques, de nouvelles «inspections ciblées» menées par Skal à partir de 2017 ont révélé l'utilisation de fipronil et d'autres produits interdits, explique l'association. L'instance de contrôle fait alors état d'insecticides ou des désinfectants, dont l'usage n'est pas permis par le Conseil néerlandais pour l'autorisation des produits phytosanitaires et biocides. «Il semble que les inspections régulières avant la crise du fipronil aient été plutôt superficielles», a commenté la chercheuse de Foodwatch Corinne Cornelisse, citée par l'agence de presse néerlandaise ANP.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 16.06.2018 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les scandales alimentaires à répétition font toujours beaucoup de bruit, tout le monde s'indigne pour la forme, puis tout le monde oublie et on recommence !!!

  • ladeux le 16.06.2018 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    superficiel voir inexistant. je trouves incompréhensible que nous souhaitions nous alimenter de façon écologique et durable puis finalement, on voit que encore une fois ok nous ment sans aucune gêne et le tout sous le couvert de nos autorités sanitaires donc étatiques et pire encore.... européenne !!!!!

  • Pas croyable le 16.06.2018 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mais que font les services sanitaires des états et européens??? La faiblesse du système c'est quand on attrape quelqu'un la main dans le sac, il ne risque pratiquement rien. Les états deviennent faibles.

Les derniers commentaires

  • Next le 18.06.2018 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez d'acheter votre nourriture dans les supermarchés. Allez plutôt vers les gens qui développent une petite exploitation locale. Vous payerez un peu plus cher mais vous avalerez quelque chose de naturel...

  • eldrie le 17.06.2018 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    solution: pas forcément bio mais local, connaître quelques producteurs, avoir confiance, idem pour la viande: moins mais de qualité. Arrêtons d'acheter dans les grandes surfaces.

  • mistral le 17.06.2018 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que font les inspéctions sanitaires ????

  • kol le 17.06.2018 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De nos c'est l'argent qui compte

  • gigi1 le 17.06.2018 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À quoi sert le label bio s’il n’y a pas assez de contrôles ?!