En Catalogne

13 mai 2018 17:41; Act: 14.05.2018 11:40 Print

Feu vert à l'élection d'un président séparatiste

La frange radicale des indépendantistes a donné dimanche son feu vert à l'élection à la présidence de la Catalogne d'un candidat séparatiste.

storybild

Quim Torra sera le nouveau président de la Catalogne. (photo: AFP/pau Barrena)

Sur ce sujet

Le petit parti d'extrême gauche Candidature d'unité populaire (CUP) a annoncé après avoir consulté ses militants que ses quatre députés au Parlement régional s'abstiendraient lors du second vote d'investiture lundi, permettant à Quim Torra, le candidat désigné par l'ex-président Carles Puigdemont, d'être élu à la majorité simple de 66 députés régionaux contre 65.

Les 66 voix des deux grands partis indépendantistes - le PDECAT conservateur et la Gauche républicaine catalane (ERC) - n'avaient pas suffi au premier tour, samedi, où la majorité absolue de 68 sur 135 était requise. Une fois élu, Quim Torra pourra former son gouvernement, ce qui entraînera automatiquement la levée de la tutelle imposée par Madrid sur cette région de 7,5 millions d'habitants en réponse à une tentative de sécession, le 27 octobre dernier.

Dans son discours d'investiture samedi, l'éditeur de 55 ans a promis de «travailler sans relâche» pour l'indépendance de la Catalogne et de faciliter au plus tôt le retour au pouvoir de Carles Puigdemont, qui est selon lui «le président légitime». L'ex-président, poursuivi en Espagne pour rébellion, est en liberté provisoire en Allemagne, où un tribunal doit se prononcer sur son extradition.

(L'essentiel/afp)