Procès d'Abdeslam

08 février 2018 15:35; Act: 08.02.2018 16:57 Print

Fin des poursuites à cause d'un vice de forme?

Coup de théâtre au procès de Salah Abdeslam, qui a repris ce jeudi à Bruxelles, en son absence. Son avocat demande l'acquittement de son client, pour un vice de procédure.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le procès à Bruxelles de Salah Abdeslam pour une fusillade en mars 2016 pourrait connaître un revirement de situation. Alors qu'une peine de 20 ans de prison a été requise à son encontre et à l'encontre de son complice, Sofiane Ayari, Me Sven Mary a sorti une carte inattendue, jeudi. À la barre, l'avocat de Salah Abdeslam a plaidé l'irrecevabilité des poursuites contre son client, ainsi que son coprévenu.

Me Mary a expliqué que dans son ordonnance de saisine du magistrat instructeur chargé de la fusillade du 15 mars 2016, le doyen des juges antiterroristes aurait dû employer le néerlandais et non le français, puisqu'il est rattaché au tribunal néerlandophone de Bruxelles. Il ne l'a pas fait et c'est donc «l'ensemble des actes» de l'instruction «qui doivent être écartés des débats», a-t-il affirmé. «Une histoire belgo-belge», a-t-il reconnu. Le tribunal devra statuer sur ce point.

«Jugez-le comme vous jugeriez Dupont»

L’avocat a par ailleurs demandé au tribunal de juger son client «comme vous jugeriez M. Dupont». «Ce dossier est pollué par tout ce que vous avez lu, vu, entendu (...) Je vous demande de juger Salah Abdeslam comme vous jugeriez Dupont», a lancé Me Mary, qui a choisi de continuer à défendre le jihadiste français de 28 ans malgré son absence au deuxième jour du procès. Selon lui la fusillade survenue à Bruxelles ne peut pas être qualifiée d'acte «terroriste». «Cela n'avait pas pour objet d'intimider une population comme pour un attentat classique, il s'agissait ici juste de s’échapper », a-t-il insisté.

Pour rappel, ce procès en correctionnelle n'est qu'un préambule à celui qui aura lieu en France pour les attentats du 13 novembre, objet d'une tentaculaire enquête instruite à Paris.

(L'essentiel avec AFP)