TV en Belgique

15 janvier 2018 14:18; Act: 15.01.2018 14:28 Print

Il quitte son émission après un tollé sur le viol

L'animateur radio très populaire en Belgique, Benjamin Maréchal, quitte l'émission qu'il animait depuis dix ans, après avoir suscité un tollé sur le thème du viol.

storybild

Face aux réactions indignées, notamment de ministres francophones, la RTBF a dû présenter ses excuses.

Sur ce sujet

Sa décision est une conséquence du vif débat provoqué, au-delà des frontières de la France, par la publication la semaine dernière dans le quotidien Le Monde d'une tribune dénonçant le climat de «puritanisme» apparu après l'affaire Weinstein. L'ex-actrice du X Brigitte Lahaie avait affirmé sur le plateau de la chaîne française BFMTV qu'il était possible d'avoir du plaisir lors d'un viol.

L'animateur belge Benjamin Maréchal, dont l'émission quotidienne sur Vivacité (groupe RTBF) est un talk-show avec les auditeurs au style controversé, s'était saisi de cette remarque pour faire témoigner des femmes à l'antenne vendredi matin. «On peut jouir lors d'un viol je vous signale. Brigitte Lahaie l'a dit hier sur BFMTV. Vous lui répondez quoi?», interrogeait l'émission, un lancement dont la direction de l'antenne a reconnu qu'il avait «heurté la sensibilité de beaucoup de personnes».

Serein comme jamais

Face aux réactions indignées, notamment de ministres francophones, la RTBF a dû présenter ses excuses vendredi après-midi, tandis que le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) belge recensait le jour même 12 plaintes. Lundi matin en entamant son direct, M. Maréchal a annoncé son départ de «C'est vous qui le dites» pour poursuivre d'autres projets avec la RTBF. Après «dix ans» d'émission (suivie quotidiennement par des milliers de personnes), «aujourd'hui je décide de m'arrêter (...) j'ai décidé de dire "stop" pour sortir des contraintes d'une quotidienne», a affirmé l'animateur.

«Ce matin, je suis serein comme je ne l'ai jamais été et enfin maître des événements», a ajouté M. Maréchal, assurant avoir demandé deux fois depuis six mois à pouvoir quitter l'émission. Il n'a pas lui-même présenté d'excuses aux auditeurs. L'émission «C'est vous qui le dites», que le groupe RTBF vante comme un programme phare pour «préserver un espace de parole aux simples citoyens», va se poursuivre avec un autre animateur. Le visage de ce dernier s'affichait déjà lundi midi sur la page FaceBook du programme, «likée» par près de 59 000 personnes.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vous n'aurez pas ma liberté de penser! le 15.01.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Bye bye génération '68 et les "il est interdit d'interdire". Aujourd'hui c'est "Il est interdit de penser, dire et faire", comme cà, il n'y a plus de problème... belle théorie pauvres malheureux! On voit déja ce que cà donne en pratique...10x pire! Le monde est noir ou blanc, et si tu ne veux pas choisir, tu es un "mou anormal qui ne sait pas ce qu'il veut", bye bye la nuance...saleté de monde bipolaire!

  • libre penseur le 15.01.2018 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais l'orgasme mécanique existe et ca doit être traumatisant lors d'un viol . probablement un infime infime pourcentage mais ça existe et quelle femme va l'avouer hein ? quand on voit l'attitude de certains policiers lors d'auditions pour viol ! les gens confonde orgasme avec plaisir !

  • pépé du centre le 15.01.2018 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de plus en plus, les commentateurs radio et tv marchent à travers un énorme champs de mines...prochaine cible sur laUne... ? ...le "Grand cactus" ? ...et les barakies du dimanche matin sur 91.5 fm... ?

Les derniers commentaires

  • loi le 16.01.2018 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La sortie de Brigitte Lahaie à propos du viol était inutile et n'a fait que décrédibiliser le manifeste porté par Catherine Deneuve, Catherine Millet et les 98 autres femmes. Reprendre ces paroles de la part de Sebastien Maréchal était tout aussi inutile. C'était juste du buzz.

    • Gates le 16.01.2018 11:07 Report dénoncer ce commentaire

      Benjamin et non Sébastien. Une émission dont l'animateur tenait les rennes et parvenait même à faire changer d'avis les auditeurs les plus "corriaces" et les "guider" vers où lui décidait d'aller.

  • BeLux le 15.01.2018 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il oriente et déforme systématiquement les propos de ses auditeurs. Au moins je l’entends, au mieux je me porte...

  • ladeux le 15.01.2018 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    émission devenue bas de gamme avec les années. les débats volent très bas et les sujets sont de plus en plus bas de gamme. vivement ne changement

  • Lola le 15.01.2018 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Personnellement j ai ecouter vendredi et le debat etait comme d habitude il est neutre c est le but de son émission bref je trouvais qu in animait bien

  • anarchiduc le 15.01.2018 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    ahhh la bien bienpensance universel . quel belle mort pour nos âmes