Politique en Italie

14 août 2019 15:00; Act: 14.08.2019 15:30 Print

La perspective d'élections anticipées s'éloigne

Avec les derniers soubresauts de la politique italienne, il est de moins en moins probable que les citoyens soient de nouveau appelés aux urnes prochainement. Explications.

storybild

Fragilisée, la coalition en Italie pourrait finalement tenir. (photo: AFP/Alberto Pizzoli)

Sur ce sujet
Une faute?

La probabilité d'avoir des élections anticipées dès l'automne s'éloigne en Italie après la formation, le temps d'un vote mardi, d'une majorité entre le Mouvement 5 Étoiles (anti-système) et le Parti démocrate (centre-gauche), mais la solidité de l'attelage n'est pas garantie.

Que s'est-il produit au Sénat mardi?

Les sénateurs du PD et ceux du M5S, furieux contre Matteo Salvini qui a rompu leur alliance, ont voté comme un seul homme contre la proposition du chef de la Ligue (extrême droite) de renverser dès cette semaine le gouvernement de Giuseppe Conte par une motion de censure. Ils se sont entendus pour demander au chef de l'exécutif de venir s'exprimer seulement le 20 août au Sénat. Cette union de circonstances a été marquée par le grand retour de l'ancien Premier ministre Matteo Renzi. Pour lui, «le Capitaine Fracasse Salvini a raté son rendez-vous» en rompant la coalition de 14 mois avec le M5S pour obtenir des élections anticipées dès octobre-novembre.

Salvini a contre-attaqué, en proposant au M5S, dont c'est l'un des chevaux de bataille, de se réconcilier le temps de voter la semaine prochaine une très forte réduction du nombre de parlementaires (à 600 élus contre 945) puis de retourner juste après aux urnes. Matteo Salvini a annoncé mercredi qu'il allait retenter de renverser mardi prochain le gouvernement Conte.

Pourquoi un scrutin anticipé s'éloigne?

La proposition surprise de Salvini de voter la cure d'amaigrissement parlementaire qui converge avec celle de Renzi rend vraisemblable l'approbation jeudi ou vendredi prochain de ce texte en dernière lecture à la Chambre des députés. Pour le M5S, les salaires économisés doivent aller à des «choses plus utiles». Et M. Renzi l'a désormais promis, son parti, le PD, apportera ses voix au projet. Mais cette réforme devra encore être validée par un référendum constitutionnel, qui exige trois mois d'organisation et trois autres pour le déroulement du scrutin, puis il faudra redessiner les circonscriptions.

Cela repousserait de six mois au moins un scrutin. Pendant ce temps, le gouvernement M5S-Ligue actuel serait paralysé, et incapable de s'entendre sur le budget 2020, crucial pour le pays, très endetté, est au bord de la récession. Pour M. Renzi, avant tout scrutin, il faut non seulement approuver la réduction parlementaire mais aussi une loi de finances pour récupérer 23 milliards d'euros qui manquent aux comptes publics.

Quelle chance a une majorité d'émerger?

Sur le papier, une majorité M5S-PD est possible mais les Cinq Étoiles sont divisés en deux camps, l'aile gauche proche du président de la Chambre basse Roberto Fico qui y serait favorable et l'aile plus droitière de M. Di Maio, plus réticente. Selon les médias, M. Fico travaille à l'hypothèse d'un gouvernement «de législature», qui pourrait être conduit par une personnalité respectée du M5S comme l'ex-magistrat anti-corruption, Raffaelle Cantone.

Pour Stefano Folli, éditorialiste du journal Repubblica, «un gouvernement restreint au PD et M5S qui naîtrait avec l'ambition de durer jusqu'en 2022 est l'hypothèse la plus réaliste». M. Di Maio penche plutôt pour un remaniement au profit des Cinq Étoiles et l'avènement d'un gouvernement Conte bis. Selon de récents sondages, si la Ligue nouait un pacte avec ses vieux alliés de Forza Italia (centre-droit) et Frères d'Italie (extrême droite), l'ensemble s'adjugerait plus de 50% des voix. Mais en Italie, «les gouvernements naissent, meurent et renaissent au Parlement», indique l'ex-Premier ministre Enrico Letta, en évoquant une «politique italienne très créative».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ClearView le 14.08.2019 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    En politique, pour réussir, il faut savoir faire des alliances. Salvini, qui passe son temps à faire continuellement campagne en tirant sur tout le monde, vient de le découvrir.

Les derniers commentaires

  • ClearView le 14.08.2019 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    En politique, pour réussir, il faut savoir faire des alliances. Salvini, qui passe son temps à faire continuellement campagne en tirant sur tout le monde, vient de le découvrir.