Depuis le 1er janvier

13 juin 2018 08:45; Act: 13.06.2018 10:57 Print

La rougeole a déjà tué 11 personnes en Ukraine

Sept enfants et quatre adultes sont morts de la rougeole, depuis le début de l'année en Ukraine, un des pays européens frappés par une importante recrudescence de cette maladie.

storybild

Les autorités ukrainiennes poussent la population à se faire vacciner. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les derniers décès en date - ceux d'un enfant de dix mois dans la région d'Odessa (sud) et d'une femme adulte dans la région de Kirovograd (centre) - sont survenus début juin, a déclaré une porte-parole du Centre d'État de la santé publique, Olga Zakhartchenko. Au total, plus de 20 500 cas de rougeole ont été enregistrés en Ukraine depuis le début de l'année, quelque 12 200 chez les mineurs et 8 300 chez les adultes, selon la même source.

Le régions les plus touchées sont celles limitrophes de la Roumanie, où cette maladie a été à l'origine de dizaines de décès depuis fin 2016. Une multiplication des cas de rougeole est également en cours en Allemagne, Grande-Bretagne, Grèce, France et Italie, entre autres, selon le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies. En Ukraine, la recrudescence de cette maladie a commencé en 2017, y faisant cinq morts parmi les 4 800 malades recensés entre juin et décembre.

Afin de limiter les risques de contamination, les autorités ukrainiennes ne cessent d'inciter la population à se faire vacciner. En 2016, la couverture vaccinale contre la rougeole n'a été que de 42% en Ukraine, soit la troisième plus basse dans le monde, pour la première dose reçue à l'âge d'un an, selon l'Unicef. L'année suivante, ce chiffre a plus que doublé, dépassant les 93%, d'après le Centre ukrainien pour la santé publique. Cependant, le retard accumulé pendant les années précédentes est loin d'être comblé : environ 760 000 mineurs ukrainiens n'ont pas reçu au moins une des deux doses du vaccin dont la deuxième doit être administrée à six ans, souligne la même source.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yann L le 13.06.2018 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Une petite piqûre de rappel de Big Pharma pour rassurer ses actionnaires.

  • raslebol le 13.06.2018 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faudrait penser a les aider un peu plus

  • Natalia le 14.06.2018 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ne comparez pas l'Ukraine à vos pays, les problèmes sont beaucoup plus complexes! Les hôpitaux des grandes villes sont débordés et il n'y a plus de vaccins en stock! Les vaccins en Ukraine viennent de Russie, et vous connaissez bien les relations entre nos deux pays! Je ne critique pas les Russes, il ne font aucun embargo sur des médicaments, mais nos dirigeants font de la propagande anti russe disant qu'ils veulent nous empoisonner! Les gens se méfient donc des vaccins russes. Les vaccins importés d'autres pays sont dix fois plus chers. Espérons que les gens se réveillent enfin!

Les derniers commentaires

  • Natalia le 14.06.2018 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ne comparez pas l'Ukraine à vos pays, les problèmes sont beaucoup plus complexes! Les hôpitaux des grandes villes sont débordés et il n'y a plus de vaccins en stock! Les vaccins en Ukraine viennent de Russie, et vous connaissez bien les relations entre nos deux pays! Je ne critique pas les Russes, il ne font aucun embargo sur des médicaments, mais nos dirigeants font de la propagande anti russe disant qu'ils veulent nous empoisonner! Les gens se méfient donc des vaccins russes. Les vaccins importés d'autres pays sont dix fois plus chers. Espérons que les gens se réveillent enfin!

  • Anticor... le 13.06.2018 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis vacciné donc en théorie je ne risque rien. Les autres font comme ils veulent. Grand bien leur fasse.

  • TontonBeber le 13.06.2018 21:19 Report dénoncer ce commentaire

    Bon concernant la vaccination contre la rougeole je suis très mitigé. Je le pense bénéfique à court terme, mais plutôt néfaste à long terme. Les deux morts dont il est fait mention ici (enfant de 10 mois et adulte) seraient aujourd'hui en vie si le vaccin contre la rougeole n'avait jamais existé. En effet, les deux inconvénients du vaccin, c'est d'abord un déplacement de l'âge auquel on fait la maladie (personne n'en meurt si elle arrive entre 2 et 6 ans, en dehors elle est plus dangereuse), et l'effondrement de la transmission d'anticorps de la mère à l'enfant.

  • Yann L le 13.06.2018 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Une petite piqûre de rappel de Big Pharma pour rassurer ses actionnaires.

  • raslebol le 13.06.2018 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faudrait penser a les aider un peu plus