En Europe

12 mars 2018 13:22; Act: 12.03.2018 14:24 Print

Le «hand spinner», star des jouets... dangereux

Sur 2 201 alertes lancées en 2017 à travers l'Union européenne, un tiers a concerné des jouets. Dont le «hand spinner», cette toupie qui a conduit à des hospitalisations.

storybild

De jeunes enfants ont avalé des parties cassées de ces jouets ou des piles-bouton, avec dans ce dernier cas la nécessité d'hospitalisations urgentes.

Sur ce sujet
Une faute?

Au total, 2 201 alertes ont été transmises via «le système d'alerte rapide» de l'UE pour les produits non alimentaires en 2017, qui permet à tout pays européen de signaler aux autres un retrait de produit dangereux de son marché ou un rappel par un fabricant, a indiqué la Commission européenne. La catégorie de produits la plus notifiée a été celle des jouets (29% des cas), suivie de celle des véhicules à moteur (20%), puis de celle des vêtements, textiles et articles de mode (12%).

Parmi les jouets, la Commission a particulièrement mis en avant les dangers liés à certains modèles de «hand spinners», ces petites toupies colorées qui ont connu un succès fulgurant auprès des enfants. Sans donner de chiffres, la Commission souligne que «des contrôles sur des échantillons ont rapidement révélé des problèmes», liés notamment aux petites piles-bouton permettant à des modèles de toupie de s'allumer en tournant. En cas d'ingestion, elles peuvent «causer des brûlures de l’œsophage et des intestins». Le Luxembourg avait d'ailleurs mis en garde.

La Chine mauvais élève

«Des inquiétudes ont été soulevées en raison d'accidents impliquant de jeunes enfants ayant avalé des parties cassées de ces jouets ou des piles-bouton», avec dans ce dernier cas la nécessité d'hospitalisations urgentes, indique le rapport de l'exécutif européen. Grâce au système d'alerte rapide, des modèles de «hand spinners» dangereux ont «été retrouvés, arrêtés à des frontières ou des ports ou détruits», s'est félicitée la Commission.

Comme l'année précédente, la Chine a été le principal pays d'origine des produits dangereux signalés (53% des cas, contre 26% d'origine européenne).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Darwin le 12.03.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est-ce qui n'est pas dangereux quand les bébés ne sont pas surveillés et les enfants pas éduqués? C'est Darwin qui avait raison!

  • mimi le 12.03.2018 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après des millions de vente on se rend compte de ca ? Il n y a pas eu de contrôle alors. Maintenant que la mode est passée on constate et critiques

  • DELRAPH le 12.03.2018 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok c'est la Chine qui produit, mais qui passe la commande ? qui vend ? qui achète ? Nous

Les derniers commentaires

  • mimi le 13.03.2018 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui Fred je suis d accord mais ce qui est surprenant est le fait que l on évoque la dangerosité après que ce jouet ait rapporté bcp d argent et qu il ne soit plus à la mode.

  • itk le 12.03.2018 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Fred : tu dis n’importe quoi !

  • Peanuts le 12.03.2018 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand tu sais pas quoi faire de tes doigts...

  • cocolux le 12.03.2018 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi personnes ne se plaint des chinois quand les telephones explosent. Telephones en pannes des la garanties finies valeur 900 euro mais la on rachètent du chinois .Donc.......

  • wdd le 12.03.2018 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espèron que maintenant ils vont pas jeter la faute sur la vrai personne qui a inventé ce jouet