Royaume-Uni

08 mars 2018 10:42; Act: 08.03.2018 11:18 Print

Le poison au cœur de l'enquête sur l'agent russe

Les enquêteurs britanniques tentent d'en savoir plus sur le produit utilisé lors de la tentative d'assassinat au Royaume-Uni d'un agent double russe.

storybild

Serguei Skripal a été retrouvé inconscient devant un centre-commercial de Salisbury, en compagnie de sa fille. (photo: AFP/Yuri Senatorov)

Sur ce sujet

La police britannique tentait jeudi de déterminer l'origine du produit innervant utilisé pour essayer de tuer l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille. Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, ont été victimes d'une «tentative de meurtre par l'administration d'un agent innervant» qui a pu être identifié, avait déclaré mercredi le chef de la police anti-terroriste, Mark Rowley. Cela «va aider à identifier la source» de la substance toxique, a-t-il ajouté. «Notre rôle est désormais d'établir qui est derrière tout ça et pourquoi ils ont commis cet acte».

Un agent innervant est une substance chimique qui agit sur le système nerveux. Parmi les plus connus figurent le sarin et l'agent VX, utilisé pour assassiner en Malaisie le demi-frère de Kim Jong-un en février 2017. Selon des sources sécuritaires citées par le tabloïd The Sun, seuls quelques laboratoires au monde sont capables de produire un tel poison, dont celui des services secrets russes à Iassenovo, près de Moscou, renforçant les soupçons sur la Russie.

Série de décès dans la famille

Sergueï Skripal et sa fille avaient été retrouvés dimanche, inconscients, sur un banc près d'un centre commercial à Salisbury. Ils se trouvaient toujours dans un état critique jeudi. Selon un haut fonctionnaire cité par le Times, «il semble que Skripal ne va pas s'en sortir», tandis que les médecins «ont espoir que sa fille puisse s'en remettre». Un policier, l'un des premiers arrivés sur place pour secourir le couple, a également été hospitalisé.

Selon le Times, la police tente de savoir si la fille de Skripal, qui est arrivée en Grande-Bretagne en provenance de Moscou la semaine dernière en apportant un «cadeau offert par des amis», a introduit elle-même de cette manière l'agent innervant dans le pays. Autre hypothèse: le poison aurait été vaporisé sur eux ou introduit dans leur nourriture ou boisson. Le journal affirme que les enquêteurs se penchent également sur le décès en 2012 de l'épouse de Skripal des suites d'un cancer, de même que sur la mort soudaine de son frère il y a deux ans et celle de son fils l'année dernière à Saint-Pétersbourg, en raison d'une maladie du foie.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 08.03.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Litvinenko et la poudre de polonium, c'est archi-connu ce qui vous attend si vous trahissez vos copains espions, sans même que le gouvernement y soit mêlé. Il y a ainsi des lois du milieu, qui s'étendent hors du territoire national.

  • Juste mon avis le 08.03.2018 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les tensions montent un partout, doucement et insidieusement... Et n’oublions pas que se sont des « accrocs » du même genre qui servent souvent de déclencheurs dans des conflits politiques et diplomatiques avant de devenir armés, les petites gouttes d’eau qui font déborder les vases! Sur ce coup-ci la Russie de Poutine ne marque pas de bons points, je me demande même comment ils peuvent descendre aussi bas, diplomatiquement! Le dernier qui a fait ça l’a fait (avec son demi-frère) il y a 1 an et est dictateur...que dois-je conclure des méthodes russes?

  • 8Mias le 08.03.2018 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    N'est il pas étrange que toutes les affaires de ce genre se passent à Londres et que toutes ces victimes sont des agents doubles? Peu importe qui les liquide, mais ça se fait depuis l'antiquité.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 08.03.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Litvinenko et la poudre de polonium, c'est archi-connu ce qui vous attend si vous trahissez vos copains espions, sans même que le gouvernement y soit mêlé. Il y a ainsi des lois du milieu, qui s'étendent hors du territoire national.

    • Anton le 08.03.2018 18:33 Report dénoncer ce commentaire

      @Unicorn: Je suis certain que les auteurs viennent de Russie, mais d'où? Il y a une très puissante mafia tchéchène et une autre tartare (pas de Crimée) et je pense aussi à un organisation mafieuse ukrainienne qui sévissent toutes les trois à Londres!

  • Mimile le 08.03.2018 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont des méthodes de maffieux et de dictateurs. On se demande vraiment qui pourrait être le commanditaire.

    • @Mimile le 08.03.2018 14:17 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas du tout important de savoir qui c'était. De un vous ne les connaissez pas et de deux le moins vous savez le mieux vous vivez!

    • Source le 08.03.2018 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      @ @Mimile : à vous suivre, c'est "circuler y'a rien à voir" ? Assez discutable

    • Filax le 08.03.2018 15:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Source: Mais il a raison! Qui est cet homme? Un opposant? Un intellectuel? Un petit pépé qui a fui son pays et qui se trouve en exil? Non, rien de tout cela, il est un agent double, il est un espion, si ça se trouve il a même participé à de pareils meurtres. Tous les agents de tous les services secrets savent ce qu'ils encourent, et ce n'est pas parce que l'un est russe et l'autre américain ou anglais ou iranien que cela change quelque chose!

    • Mc Arthur le 08.03.2018 18:18 Report dénoncer ce commentaire

      @Source, tout ce que vous lisez sur le sujet est ce qu'on veut vous faire savoir ou mieux, ce qu'on veut vous faire croire... vous avez remarqué qu'il n'y a jamais de traîtres dans les services secrets occidentaux?? Ben non il n'y a jamais d'affaires comme celle-là avec des prétendus traîtres... elle est bonne celle-la hein? Bon, il est l'heure de la tisane pour vous, bonne nuit.

  • 8Mias le 08.03.2018 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    N'est il pas étrange que toutes les affaires de ce genre se passent à Londres et que toutes ces victimes sont des agents doubles? Peu importe qui les liquide, mais ça se fait depuis l'antiquité.

  • Juste mon avis le 08.03.2018 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les tensions montent un partout, doucement et insidieusement... Et n’oublions pas que se sont des « accrocs » du même genre qui servent souvent de déclencheurs dans des conflits politiques et diplomatiques avant de devenir armés, les petites gouttes d’eau qui font déborder les vases! Sur ce coup-ci la Russie de Poutine ne marque pas de bons points, je me demande même comment ils peuvent descendre aussi bas, diplomatiquement! Le dernier qui a fait ça l’a fait (avec son demi-frère) il y a 1 an et est dictateur...que dois-je conclure des méthodes russes?

    • Hein le 08.03.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

      Qui vous dit que ce sont des Russes? Les Anglais n'ont ils pas fait pareil avec un informateur irlandais?

    • Source le 08.03.2018 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      @ juste mon avis : Mais que n'avez-vous pas dit. Vous allez vous mettre à dos toute la communauté poutinophile de ce site.

    • Tagada Tsointsoin le 08.03.2018 18:24 Report dénoncer ce commentaire

      @Source il n'y a pas de communauté poutinophile, il n'y a que des gens qui se posent des questions, écoutez les révélations du capitaine Barril sur l'affaire Litvinenko et essayez d'utiliser ce que le bon Dieu a placé en-dessous de votre scalp, ce n'est pas là uniquement pour remplir le vide. Sinon, que dire, enrôlez-vous pour aller chercher les armes de destruction massive de Saddam Hussein et bon vent!

    • Juste mon avis le 09.03.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Oui effectivement rien ne prouve pour le moment leur implication et je sais que les services de renseignements anglais ne sont pas des enfants de coeur non plus, mais je sais aussi que les russes sont très malins et rien ne prouvera leur culpabilité, mais les soupçons pèsent et à force cela joue diplomatiquement, quoiqu’on en dise! Et je ne comprends donc pas l’intérêt des russes d’un tel acte sur le sol anglais. Donc soit ce n’est pas eux mais cela a des impacts concrets, soit c’est eux et c’est vraiment risqué gros!!