Meilleure santé

16 janvier 2018 07:25; Act: 16.01.2018 07:34 Print

Les Russes commencent à délaisser la vodka

Grâce à une politique répressive et à un changement du mode de vie, la Russie voit la consommation d'alcool diminuer depuis quelques années.

storybild

Les autorités russes ont mis en place une politique répressive ces dernières années. (photo: AFP/Kirill Kudryavtsev)

Sur ce sujet
Une faute?

Jamais depuis la chute de l'URSS, les Russes n'avaient aussi peu consommé d'alcool: ce constat résulte de plus de dix ans de lutte contre un alcoolisme et un tabagisme aux conséquences sanitaires dramatiques mais aussi d'une tendance à un mode de vie plus sain. Si la vodka fait toujours figure de boisson nationale, les Russes, avec une consommation moyenne de 12,2 litres d'alcool pur par an et par personne, boivent moins que les Français (13,3 litres), les Portugais (12,6 litres) ou les Allemands (13,4 litres), selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Cela représente une chute de près de 20% depuis 2012.

Que l'on parle de la consommation d'alcool mais aussi de cigarettes, «la baisse annuelle est vraiment abrupte, surtout si vous regardez d'où nous sommes partis», commente Melita Vujnovic, représentante de l'OMS en Russie. Elle explique cette tendance par la politique de plus en plus restrictive: fin des ventes d'alcool après 23h, introduction d'un prix minimum et interdiction de la publicité. «Ce qui fonctionne ailleurs fonctionne ici aussi. Vous entendrez les mêmes arguments dans de nombreux pays, comme le fait que boire fait partie de notre identité nationale, mais c'est un mythe», assure-t-elle. Les autorités cherchent à tourner la page de la dramatique crise sanitaire des années suivants la chute de l'URSS en 1991, marquées par une chute de l'espérance de vie et un déclin de la population.

La consommation de tabac est en repli aussi, avec une baisse de 20% du nombre de fumeurs entre 2009 et 2016. Désormais, 30% des Russes fument, selon les chiffres compilés par l'OMS. Le prix des paquets de cigarettes, proche de deux euros, reste bien inférieur aux moyennes européennes. Mais Melita Vujnovic salue le programme de lutte contre le tabagisme mis en place en Russie comme «l'un des meilleurs du monde», qui met en place de strictes limitations dans les lieux publics. Elena Dmitrieva, la directeure de l'ONG russe Fondation pour le développement et la santé, constate aussi une tendance générale à un mode de vie plus sain, notamment dans les grandes villes. «Il y a cette mode des clubs de sports, de la santé, du bien-être. Tout cela est plus à la mode qu'auparavant, souligne-t-elle. Les tendances culinaires, les tendances en terme de santé changent dans le monde entier, et les Russes aiment suivre les tendances occidentales».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HushPuppy le 16.01.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un signe que leur vie s'est améliorée. Ils ont maintenant tout ce qu'ils désirent.

  • Raspoutine le 16.01.2018 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait les courses s'inversent et sont en train de se croiser. Eux boivent moins parce qu'ils ont compris que l'on peut se chauffer autrement, et nous on en boit de plus en plus simplement parce que nous sommes assez stupides pour obéir aux dictats de la mode. Mode créée par les Russes mêmes. Ils sont géniaux.

  • Manitasdela le 16.01.2018 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Russie. Seul pays au monde où pour calculer l'âge humain (homme) d'un chien, on divise l'âge du chien par 6 au lieu de le multiplier.

Les derniers commentaires

  • Raspoutine le 16.01.2018 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait les courses s'inversent et sont en train de se croiser. Eux boivent moins parce qu'ils ont compris que l'on peut se chauffer autrement, et nous on en boit de plus en plus simplement parce que nous sommes assez stupides pour obéir aux dictats de la mode. Mode créée par les Russes mêmes. Ils sont géniaux.

  • Manitasdela le 16.01.2018 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Russie. Seul pays au monde où pour calculer l'âge humain (homme) d'un chien, on divise l'âge du chien par 6 au lieu de le multiplier.

    • Vince le 16.01.2018 21:17 Report dénoncer ce commentaire

      Donc en Russie ils vont en retraite à 6 ans!

  • HushPuppy le 16.01.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un signe que leur vie s'est améliorée. Ils ont maintenant tout ce qu'ils désirent.

    • Bobo enervant le 16.01.2018 11:45 Report dénoncer ce commentaire

      Dernière phrase de l article. Les Russes aiment suivre les tendances occidentales. C est une bonne chose, il faut aller encore plus loin.

    • HushPuppy le 16.01.2018 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      Ne vous en faites pas Bobo, j'ai passé plusieurs mois en Russie de gauche à droite et du Nord au Sud, ils sont très tendance, ils sont parfois même plus loin que nous dans certains domaines.