Menacé par l'UE

27 septembre 2017 18:06; Act: 28.09.2017 09:58 Print

Les solutions de Google pour éviter les sanctions

Google, menacé de sanctions financières de la part de l'UE, a présenté mercredi des solutions censées mettre fin à ses pratiques jugées anticoncurrentielles.

storybild

Google et la Commission européenne vont-ils parvenir à s'entendre sur les pratiques de comparaison de prix?

Sur ce sujet

Accusé par la Commission européenne d'abuser de sa position dominante dans la recherche en ligne pour favoriser son comparateur de prix "Google Shopping", le géant américain a jusqu'à jeudi pour mettre en œuvre des solutions. Dans cette affaire, Google avait été condamné fin juin à une amende de 2,42 milliards d'euros. Le groupe a décidé de créer une entité autonome pour "Google Shopping" qui participera désormais, comme tous les autres services de comparaison de prix concurrents sur Internet, à des enchères pour pouvoir placer des annonces publicitaires en haut de sa page de recherche.

Concrètement, quand un internaute lancera une recherche dans Google pour un grille-pain ou un frigo, il s'affichera tout en haut de la première page une sorte de panneau publicitaire composé au total de dix cases montrant un résultat avec photo et avec le nom du comparateur de prix utilisé. Chacune de ces cases sera mise aux enchères entre les comparateurs de prix. Selon Google, une douzaine de sites de comparaisons de prix se sont dits prêts pour l'instant à participer à ces enchères.

Amende record en juin

Au total, il y aurait entre 200 et 300 sites en Europe susceptibles d'y prendre part. Si les remèdes proposés par Google sont jugés insatisfaisants par la Commission européenne, la société est passible d'astreintes pour manquement pouvant aller jusqu'à 5% du chiffre d'affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet, la société mère de Google. L'exécutif européen devra alors constater ce manquement, tout montant étant dû avec effet rétroactif jusqu'au début du manquement.

Ces sanctions financières s'ajouteraient alors à l'amende record imposée par Bruxelles à Google en juin, dont le géant de l'Internet devra s'acquitter quoi qu'il arrive. "Nous mettons en œuvre un remède pour nous conformer à la récente décision de la Commission européenne", a déclaré un porte-parole de Google, Al Verney, cité dans un communiqué. "Google Shopping va participer aux enchères à armes égales (NDLR: avec les autres concurrents) et va être géré comme s'il était une entité séparée, participant aux enchères de la même façon que les autres", a-t-il ajouté.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hofcat le 29.09.2017 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle hypocrisie : Google Shopping peut payer un prix exhorbitant pour chaque pub puisque c'est Google qui encaisse. Google va juste passer l'argent de la poche gauche à la poche droite.

  • Marginal le 28.09.2017 06:55 Report dénoncer ce commentaire

    l'argent, toujours l'argent :-(

Les derniers commentaires

  • Hofcat le 29.09.2017 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle hypocrisie : Google Shopping peut payer un prix exhorbitant pour chaque pub puisque c'est Google qui encaisse. Google va juste passer l'argent de la poche gauche à la poche droite.

  • Marginal le 28.09.2017 06:55 Report dénoncer ce commentaire

    l'argent, toujours l'argent :-(