Portugal

18 octobre 2016 08:56; Act: 18.10.2016 10:59 Print

Mangez! Pour éviter de retarder les trains

C'est le message d'un opérateur ferroviaire à ses usagers, face au nombre de voyageurs qui s'évanouissent et provoquent des retards lors des heures de pointe.

storybild

46 passagers ont été victimes de malaises durant le premier semestre, provoquant un retard total de 209 minutes pour 51 trains. (photo: Keystone/Ennio Leanza)

Une faute?

«Prendre les transports sans prendre son petit-déjeuner peut toucher le voyage des autres!», interpelle sur des affiches l'opérateur Fertagus, dont les trains relient Lisbonne à Setubal, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale. Pour joindre le geste à la parole, l'opérateur prévoit de distribuer des pommes et des yaourts dans le cadre de cette campagne de sensibilisation. Selon lui, 46 passagers ont été victimes de malaises durant le premier semestre, provoquant un retard total de 209 minutes pour 51 trains, a expliqué Raquel Santos, directrice marketing de Fertagus, à la radio TSF.

«La plupart de ces cas sont dus à des personnes en manque de sucre, qui n'ont pas mangé depuis plusieurs heures», a-t-elle poursuivi, précisant qu'en général, les évanouissements interviennent «à l'heure de pointe du matin». «Souvent, il n'est pas possible de sortir le passager du train immédiatement et cela provoque donc des retards» des trains immobilisés, après que la sonnette d'alarme a été actionnée.

Fertagus n'hésite d'ailleurs pas à recommander aux passagers de sortir du train dès qu'ils se sentent mal pour demander de l'aide en station plutôt que de rester dans le wagon.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • El mariachi le 18.10.2016 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue la crise, La plupart des gens n'ont même pas d'argent pour manger et bcp d'enfants mangent qu'a l'école.

Les derniers commentaires

  • El mariachi le 18.10.2016 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue la crise, La plupart des gens n'ont même pas d'argent pour manger et bcp d'enfants mangent qu'a l'école.