En Espagne

09 février 2018 17:10; Act: 09.02.2018 17:30 Print

Soupçon de viol collectif dans l'école d'un village

Une enquête a été ouverte après le viol présumé d'un enfant de neuf ans par des camarades d'école dans un village en Andalousie.

storybild

Le collège de Chilluévar où un enfant de 9 ans aurait été violé par quatre élèves, tous mineurs. (photo: DR Capture d'écran horajaen)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce sont des mineurs, la victime a neuf ans, (...) les auteurs du viol ont également 12 ou 13 ans», a déclaré vendredi à la radio COPE José Luis Agea, le maire de Chilluévar, village de 1 500 habitants en Andalousie, où auraient eu lieu les faits.

Cette affaire de viol présumé d'un enfant de neuf ans par des camarades d'école secoue un village du sud de l'Espagne, où le parquet a ouvert une enquête préliminaire.

Trop jeunes pour une procédure pénale

Le défenseur des droits de l'enfant en Andalousie a annoncé dans un communiqué avoir ouvert une enquête sur «le viol présumé d'un mineur de neuf ans dans une école d'un village (...) par quatre autres élèves».

Le parquet chargé des mineurs a également ouvert une enquête préliminaire, demandant un rapport aux autorités éducatives, a assuré une porte-parole du parquet d'Andalousie. À ce stade de l'enquête, le ministère public ne peut pas ouvrir de procédure pénale, les agresseurs présumés étant âgés de moins de 14 ans, a-t-elle précisé.

Quatre élèves exclus

«L'affaire vient d'un rapport médical (produit) quand le mineur se rend à l'hôpital, et le médecin enclenche un protocole en disant qu'il y a des indices possibles d'agression sexuelle», a déclaré cette porte-parole. L'enfant bénéficie d'un service judiciaire de soutien aux victimes incluant un suivi par des psychologues, éducateurs et assistants sociaux, a-t-elle ajouté.

Quatre des quelque 150 élèves de l'établissement scolaire ont été exclus par mesure de précaution, a déclaré jeudi Sonia Gaya, responsable de l'Éducation de la région d'Andalousie, sans donner davantage de détails sur leur implication présumée.

(L'essentiel/afp)