Nord du pays

14 janvier 2018 11:14; Act: 14.01.2018 12:25 Print

Un incendie fait 8 morts lors d'un dîner au Portugal

Un violent incendie survenu samedi soir dans un local associatif près de Tondela, au nord du Portugal, a fait au moins 8 morts et une cinquantaine de blessés, dont 9 graves.

storybild

L'incendie aurait été provoqué par l'explosion d'un poêle à combustion.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'incendie a fait pour le moment huit morts et 38 blessés, dont neuf se trouvent dans un état grave en raison de brûlures sévères après avoir été transportés en hélicoptère vers les hôpitaux de Porto et Lisbonne», a indiqué le chef des opérations de la Protection civile, Carlos Pereira.

L'incendie s'est déclaré peu avant 21h00 (locales et GMT), alors qu'environ 70 personnes dînaient au premier étage d'un local associatif du village de Vila Nova da Rainha, situé dans la commune de Tondela. Les membres de cette association s'étaient rassemblés dans la journée pour un tournoi de cartes et suivaient à la télévision le match du championnat portugais de football, entre le Benfica Lisbonne et le Sporting Braga.

«Cela s'est passé très vite»

«Tout indique que l'incendie a été provoqué par l'explosion d'un poêle à combustion et s'est rapidement propagé à la couverture du bâtiment, dégageant une grande quantité de monoxyde de carbone», a déclaré le maire de Tondela José António Jesus. Au rez-de-chaussée, Julio Dias regardait également la rencontre de football quand il s'est aperçu des flammes au premier étage.

«Dans la panique, beaucoup de monde s'est massé aux portes de l'étage et c'était impossible de les ouvrir», a-t-il expliqué au journal Publico, ajoutant qu'une autre porte avait été forcée de l'extérieur quelques minutes plus tard, à l'aide d'un véhicule tout-terrain et de cordes. «Cela s'est passé très vite, en cinq minutes tout l'étage brûlait», a-t-il expliqué. Le brasier a finalement été maitrisé au bout d'une heure, ont précisé les pompiers de Tondela.

Le président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa, devait se rendre sur les lieux du drame en fin de matinée.

(L'essentiel/AFP)