Colère en Italie

24 octobre 2020 08:25; Act: 24.10.2020 10:53 Print

À Naples, les jeunes ne veulent pas de couvre-​​feu

Des heurts ont opposé vendredi soir à Naples la police à des centaines de manifestants protestant contre le couvre-feu nocturne et la menace d'un nouveau confinement.

Sur ce sujet
Une faute?

Vers 23h, au début du couvre-feu qui court chaque nuit jusqu'à 5h en Campanie, la région de Naples (sud), plusieurs centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur les policiers anti-émeute déployés dans le centre-ville. Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour défier le couvre-feu décrété à partir de vendredi soir en Campanie, et également en vigueur dans le Latium, la région de Rome, et en Lombardie, la région de Milan (nord).

«Si tu fermes, tu payes», pouvait-on lire sur des pancartes de fortune brandies par des manifestants inquiets des conséquences économiques du couvre-feu et d'un nouveau confinement que le président de la région de Naples, Vincenzo De Luca, a annoncé vouloir imposer dès que possible.

«Il faut un lockdown national»

«Nous sommes au bord de la tragédie, il faut un lockdown national», s'est alarmé Vincenzo De Luca alors que l'Italie a enregistré près de 20 000 nouveaux cas positifs au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, dont 2.300 en Campanie. Si scientifiques et gouverneurs de régions le pressent de prendre des mesures urgentes, le Premier ministre Giuseppe Conte se dit pour l'instant opposé à un nouveau confinement généralisé.

L'Italie, que le confinement du printemps a précipité dans sa pire récession économique de l'après-guerre, comptabilise près de 500 000 cas positifs depuis le début de la pandémie, dont 37 059 décès, selon les chiffres du ministère de la Santé publiés vendredi.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Asyivredonc le 24.10.2020 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le chaos menace l’europe entière

  • Qui signe? le 24.10.2020 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ok, qu'ils signent une pétition par laquelle ils refusent les soins de santé en cas de Covid. Alors, qui signe?

  • Bibi le 25.10.2020 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    @L'essentiel : vous faites carrément de la fake news !!!! Il ne s'agit pas de quelconques jeunes qui manifestent , il s'agit de personnes appartenant au groupe néo-fasciste Forza Nuova. Ce qui est très différent. Ayez l'honnêteté de vous renseigner et de corriger !

Les derniers commentaires

  • tuyau le 25.10.2020 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la fin de la civilisation.

  • ITA 2 le 25.10.2020 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant la dernière guerre mondiale les napolitains ont chassé en 4 jours les nazis de leur ville ... cela montre leur courrage, il en sera de même pour Mons. De Luca et ses sbirres, ils vont les virer vite fait bien fait...

    • @ITA 2 le 26.10.2020 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      ils ont prolongé l'état de crise jusque fin janvier, en Espagne même jusque mai 2021 ah oui pardon ils ont fait cela pour votre santé...

  • Dark le 25.10.2020 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exact

  • luxo le 25.10.2020 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de critiquer ces jeunes Italiens qui luttent pour nos libertés, j'attend que le Luxembourgeois dociles se rebellent contre les privations de libertés et couvre feu.

    • charles le 25.10.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      "j'attend que le Luxembourgeois dociles se rebellent contre les privations de libertés et couvre feu." Le seul problème que je trouve à ton commentaire, je ne parle pas des âneries que tu écris, mais quand on souhaite que les gens se révoltent ou se rebellent, on le fait en son nom, pas un pseudo! les privations de libertés! tu dois vraiment en connaître sur le sujet toi! heureusement pour toi on n'applique pas au Luxembourg la privation de liberté d'expression. 9h00 du matin, plus de privations ou de couvre feu, donc profites de ta liberté pour te rendre à l'école pour tes cours d'histoire

    • Proud Boy le 26.10.2020 07:06 Report dénoncer ce commentaire

      @Luxo, C'est à cause de gens comme toi qu'on est TOUS encore dans ce bordel de virus. Encore un qui sait tout mieux que les propres scientifiques. Encore un qui va sur internet et hop, c'est un expert avec BAC +15.

    • WhaleWhisperer le 26.10.2020 10:02 Report dénoncer ce commentaire

      le problème pratique avec ce dangereux virus est sa longue période d'incubation. Ainsi si les gens font des erreurs par exemple ne pas respecter la distanciation, le résultat néfaste en croissance exponentielle des infections est seulement détectable 1 semaine après, et les hospitalisation encore 2 semaines après.

  • marc le 25.10.2020 11:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont bien raison de manifeste... on devrait tous faire pareille ... ????????????????????????

    • @marc le 26.10.2020 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      oui marre de ce cirque sans fin!