En Belgique

06 novembre 2018 07:46; Act: 06.11.2018 09:26 Print

Albert II doit se soumettre à un test de paternité

La justice belge a ordonné à l'ex-roi Albert II de se soumettre d'ici février, à un test génétique, offrant une victoire à Delphine Boël, dans son combat de reconnaissance paternelle.

storybild

Victoire en justice pour celle qui affirme être la fille de l'ex-roi Albert II. (photo: AFP/Eric Lalmand)

Sur ce sujet
Une faute?

L'information annoncée par les médias belges a été confirmée à l'AFP par un des avocats de Mme Boël, Me Marc Uyttendaele. Delphine Boël, artiste plasticienne belge de 50 ans, affirme être née de la longue liaison qu'a eue dans les années 60 et 70 sa mère, Sibylle de Sélys Longchamps, avec Albert, alors prince héritier, marié depuis 1959 avec Paola Ruffo di Calabria. L'ancien souverain, qui a régné de 1993 à 2013 et est le père du roi des Belges actuel, Philippe, a toujours nié cette filiation avec Mme Boël. Cette dernière avait introduit en 2013 une procédure de reconnaissance de paternité devant le tribunal de première instance de Bruxelles, ce qui a donné lieu à un feuilleton judiciaire à rebondissements.

Dans un premier temps, en 2017, la justice n'avait même pas autorisé Delphine Boël à contester la paternité de l'industriel Jacques Boël, ce qui était l'étape initiale de la procédure. Dans un arrêt le 25 octobre, la cour d'appel de Bruxelles a renversé cette décision. Elle "a décidé que Jacques Boël n'est pas le père légal ou biologique de Delphine" et "ordonné qu'Albert II se soumette à un test ADN", ont rapporté les avocats de la requérante dans un communiqué. La cour, ont-ils ajouté, a aussi chargé une experte d'un hôpital universitaire bruxellois "de procéder dans les trois mois à une expertise génétique permettant d'établir le lien de filiation entre Delphine et Albert II". Les deux parties ont de nouveau rendez-vous devant la cour, le 14 février, pour la reprise des débats.

"Si Albert II refuse de se soumettre au test, cela pourra être considéré comme un indice très clair qu'il est le père", a souligné Me Uyttendaele à l'AFP. L'avocat a salué un arrêt donnant "totalement raison" à sa cliente à ce stade de la procédure, "après l'échec de toutes les démarches amiables pour que son identité, comme celle de ses enfants, soit enfin légalement reconnue". Dans cette procédure, a rappelé l'agence de presse Belga, Jacques Boël n'avait pas contesté l'action en désaveu de paternité introduite par sa fille à son encontre. Il s'était livré à un test ADN qui avait révélé qu'il n'est effectivement pas le père biologique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • albert le 06.11.2018 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    albert de monaco a bien reconnu officiellement ses 2 enfants d'avant mariage, il paye et basta. le monde continue à tourner et les enfants et leurs mères ne sont pas lésés par secrets malsains

  • républicain le 06.11.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    ces vieux rois "par la grâce de dieu" se croient encore au moyen-âge, ou ils étaient considérés un être supérieur et que les jeunes femmes vierges étaient leur propriété privée..., bienvenue en 2018. Personnellement je trouve minable un père qui renie ses enfants, roi ou pas

  • duvaro le 06.11.2018 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est de notoriété publique que dans les années 60/70 Albert et Paola se trompaient mutuellement copieusement. Si c'est sa fille, qu'il assume, fasse son test de paternité et basta. Ce refus est ridicule et indigne d'un ancien souverain.

Les derniers commentaires

  • Le Belge le 07.11.2018 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est la fille de Bébert, Laurent n'est pas le fils de Bébert...ben oui

  • FullmétalJF le 06.11.2018 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un droit de l'Homme de savoir d'où on vient et d'être reconnu comme tel; je trouve donc normal que l'ex-roi assume sa paternité de gré ( l'idéal) ou de force (celle de la Loi). Pour ce qui est de l'héritage, c'est autre chose. Delphine gagnerait en crédibilité en annonçant haut et clair que ce n'est pas cela qui la motive.

    • C'est fait le 07.11.2018 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      Elle l'a déjà déclaré

  • I.F. le 06.11.2018 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les marchands de préservatifs ont un grand avenir. Il va falloir bin s'équiper pour éviter de se retrouver avec une parternité pour juste avoir tiré un coup. C'est leur corps, qu'elles assument.

  • H2SO4 le 06.11.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une histoire de gros sous, je suppose?

    • Le Belge le 07.11.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

      Non justement.Vous n'avez rien pigé.

    • julie le 07.11.2018 12:28 Report dénoncer ce commentaire

      le belge l'héritage en partage ça vaut le coup

  • duvaro le 06.11.2018 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est de notoriété publique que dans les années 60/70 Albert et Paola se trompaient mutuellement copieusement. Si c'est sa fille, qu'il assume, fasse son test de paternité et basta. Ce refus est ridicule et indigne d'un ancien souverain.

    • Le Belge le 07.11.2018 09:18 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi a t'on refusé à Laurent qui lui avait accepté le test??? La Paolina n'est pas "blanche" non plus...