Justice en Russie

01 juillet 2019 19:30; Act: 01.07.2019 19:39 Print

Alexeï Navalny condamné à dix jours de prison

Le principal opposant au pouvoir russe a écopé lundi d'une peine de prison pour avoir participé en juin à des rassemblements en soutien à un journaliste d'investigation.

storybild

Alexeï Navalny, jugé lundi, a déjà été condamné plusieurs fois pour l'organisation de manifestations. (photo: AFP/Vasily Maximov)

Sur ce sujet
Une faute?

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a été condamné lundi à une peine de dix jours de détention pour avoir participé mi-juin à une marche de soutien au journaliste Ivan Golounov, non autorisée par les autorités. L'opposant était jugé lundi par un tribunal de Moscou. M. Navalny a été reconnu «coupable de violation de la loi en vertu de l'article 20.2 du Code pénal (violations répétées des dispositions sur l'organisation de manifestations publiques)», a déclaré le juge, selon les agences de presse russes, en rendant son verdict.

Interpellé comme des centaines d'autres manifestants au cours de cette marche organisée le 12 juin, l'opposant avait été libéré quelques heures plus tard. «Dix jours de détention pour une manifestation contre l'arbitraire. Ce n'est pas agréable, mais je pense avoir bien fait. Si on se tait et qu'on reste assis chez soi, l'arbitraire ne cessera jamais», a commenté M. Navalny sur Twitter.

L'arrestation en juin d'Ivan Golounov, qui avait dénoncé des accusations de trafic de drogue montées de toute pièce, avait provoqué une mobilisation sans précédent de la société civile russe. Ce journaliste d'investigation réputé avait été relâché au bout de quelques jours et les charges à son encontre abandonnées, mais ses partisans avaient maintenu une marche prévue le lendemain de sa libération. Non autorisée, elle s'était soldée par plus de 400 arrestations. Ces dernières années, Alexeï Navalny a organisé certaines des plus grandes manifestations contre le président russe Vladimir Poutine, ce qui lui a valu plusieurs condamnations à de courtes peines de détention.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bobo énervant le 01.07.2019 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    10 jours de prison! Boff, ce n'est rien du tout surtout que ce type n'y va pas mais reste dans son appartement sous surveillance ... comme toujours. On se demande vraiment pour quelle raison il bénéficie d'un régime d'amis

  • Le Suisse le 02.07.2019 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ne serait il pas grand temps de le laisser un peu tranquille? Poutine, pour son dernier mandat, pourrait le gracier; ainsi il pourrait enfin faire ses réunions et exposer ses convictions!

  • Citoyen57 le 02.07.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour dire mais le visage de ce Navalny n'est pas sympathique! C'est du même genre que Poutine ou Lavrow

Les derniers commentaires

  • Citoyen57 le 02.07.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour dire mais le visage de ce Navalny n'est pas sympathique! C'est du même genre que Poutine ou Lavrow

  • Le Suisse le 02.07.2019 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ne serait il pas grand temps de le laisser un peu tranquille? Poutine, pour son dernier mandat, pourrait le gracier; ainsi il pourrait enfin faire ses réunions et exposer ses convictions!

    • duvaro le 02.07.2019 08:25 Report dénoncer ce commentaire

      Il a le droit d'organiser des réunions et de faire des discours. Il suffit qu'il en demande l'autorisation. Il en fait régulièrement et vous pouvez les voir sur you-tubes! Pour le reste d'accord avec vous! Il vaudrait mieux le laisser tranquille même s'il participe ou bien organise une manifestation interdite! En faire un martyre ne rime à rien!

  • Bobo énervant le 01.07.2019 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    10 jours de prison! Boff, ce n'est rien du tout surtout que ce type n'y va pas mais reste dans son appartement sous surveillance ... comme toujours. On se demande vraiment pour quelle raison il bénéficie d'un régime d'amis

    • Bobo Cool le 02.07.2019 08:22 Report dénoncer ce commentaire

      à Bobo énervant: Ca s'appelle en résidence surveillée!