Allemagne

23 septembre 2020 09:35; Act: 23.09.2020 10:03 Print

Alexeï Navalny est sorti de l'hôpital

L'opposant russe, hospitalisé depuis le 22 août à Berlin et qui aurait été empoisonné au Novitchok, a été autorisé à quitter l'hôpital.

storybild

Alexeï Navalny se remet tout doucement. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'état de santé du patient s'est amélioré à tel point que le traitement médical a pu être interrompu», et «les médecins considèrent qu'un rétablissement complet est possible», a précisé dans un communiqué l'hôpital de la Charité, mercredi, tout en soulignant que les éventuelles conséquences à long terme ne peuvent encore être évaluées.

Lundi, Alexeï Navalny a affirmé que du Novitchok avait été identifié dans son organisme et sur son corps, réclamant que Moscou lui rende les vêtements qu'il portait le jour de son empoisonnement, une «preuve vitale». «Avant d'être autorisé à être emmené en Allemagne, ils m'ont enlevé tous mes vêtements et m'ont envoyé complètement nu. Compte tenu du fait que du Novitchok a été trouvé sur mon corps et qu'une méthode d'infection par contact est très probable, mes vêtements sont une preuve matérielle très importante» a écrit sur son blog M. Navalny. «J'exige que mes vêtements soient soigneusement emballés dans un sac en plastique et me soient retournés», a ajouté l'opposant.

Bouteille d'eau empoisonnée?

Victime d'un malaise au cours d'un vol en Russie le 20 août, Alexeï Navalny a d'abord été admis dans un établissement sibérien avant d'être transféré en Allemagne, où il a été conclu à un empoisonnement au Novitchok, une substance neurotoxique conçue par des spécialistes soviétiques à des fins militaires. Moscou a rejeté cette possibilité, malgré les conclusions en ce sens de laboratoires allemands, français et suédois.

Selon les soutiens de M. Navalny, des traces de Novitchok ont notamment été retrouvées sur une bouteille d'eau ramassée dans sa chambre d'hôtel en Sibérie.

(L'essentiel/AFP)