Viol en Suisse

14 février 2020 11:09; Act: 14.02.2020 12:00 Print

«Après deux bières, c'était un autre homme»

L'un des deux violeurs présumés d'une jeune femme en Suisse s'est rendu mercredi, aux forces de l'ordre. Le Portugais rejette les accusations.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Il s'est rendu de lui-même à la police». Un Portugais de 31 ans, suspecté d'avoir violé une jeune femme, début février à Bâle, en Suisse, s'est présenté mercredi, à un poste de police du centre-ville. C'est ce qu'affirme une connaissance du trentenaire.

Le ministère public confirme l'arrestation du suspect. Son complice, un adolescent de 17 ans, court toujours. Selon des informations du quotidien 20 Minuten, il se trouverait actuellement au Portugal. Le suspect de 31 ans est un père de famille divorcé. Il a récemment emménagé dans un appartement en Suisse.

Présomption d'innocence

Le soir des faits, les deux suspects avaient fait la fête. Ils avaient même diffusé une vidéo de leur soirée en direct sur Facebook. À en croire la connaissance du trentenaire, ce dernier ne supportait pas bien l'alcool. «À la base, c'est un type assez calme. Mais après deux bières, c'était un tout autre homme».

Selon 20 Minuten, le trentenaire rejette toute accusation. Quant aux autorités, elles n'ont pas voulu commenter cette information et rappellent qu'il est important de respecter la présomption d'innocence.

(L'essentiel/lha/ofu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jimmy le 14.02.2020 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Tatoué jusqu'au coup, piercé de partout, baraqué comme The Rock, coupe de cheveux moderne, une photo sur les réseaux avec deux cageots de bières, et il veut nous faire croire qu'il ne boit jamais. Vas-y, continue à nous prendre pour des cons, vas-y.

  • maldini le 15.02.2020 04:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas que je croise Jimmy dans la rue car il va appeler la police avec mes tatouage mon crâne rasé et ma carrure de rugbyman..... Tout ça pour dire que les apparences ne veulent rien dire.

  • bonsens le 14.02.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tutesvukantasbu franchement des excuses comme ça...

Les derniers commentaires

  • bahoui le 15.02.2020 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention avec les femmes de nous jours..... il as beaucoup de accusations qui se sont révélées fausses, donc attendez avant de juger trop vite

  • maldini le 15.02.2020 04:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas que je croise Jimmy dans la rue car il va appeler la police avec mes tatouage mon crâne rasé et ma carrure de rugbyman..... Tout ça pour dire que les apparences ne veulent rien dire.

  • luis le 14.02.2020 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prison point final ont ne viole pas. on respect les gens.

    • Pas si vite le 14.02.2020 20:23 Report dénoncer ce commentaire

      Et la présomption d'innocence? L'enquête? usw...

  • Jimmy le 14.02.2020 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Tatoué jusqu'au coup, piercé de partout, baraqué comme The Rock, coupe de cheveux moderne, une photo sur les réseaux avec deux cageots de bières, et il veut nous faire croire qu'il ne boit jamais. Vas-y, continue à nous prendre pour des cons, vas-y.

    • Jimmyledébile le 14.02.2020 16:08 Report dénoncer ce commentaire

      ah excusez-nous Jimmy on savait pas que les apparences dictaient forcément le comportement..

  • bonsens le 14.02.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tutesvukantasbu franchement des excuses comme ça...