Sites contaminés

17 avril 2018 16:15; Act: 17.04.2018 16:41 Print

Après l'affaire Skripal, le nettoyage débute

Neuf sites, dont trois situés dans le centre de Salisbury, ont été identifiés par la police antiterroriste comme devant être traités par des spécialistes après l'empoisonnement.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les opérations de nettoyage ont démarré mardi, à Salisbury, ville du sud-ouest de l'Angleterre où l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés à l'agent innervant début mars, a annoncé le gouvernement britannique. Une «très petite quantité» de cet agent, identifié comme étant de la famille du Novitchok, a été utilisée sous une forme liquide dans cette attaque, a précisé le ministère de l'Environnement (Defra). La plus forte concentration du produit a été retrouvée dans la maison de Sergueï Skripal.

Au total, neuf sites, dont trois situés dans le centre-ville, ont été identifiés par la police antiterroriste comme devant être traités par des spécialistes. Parmi eux figurent le pub The Maltings et le restaurant Zizzi, où les Skripal ont pris un verre puis déjeuné le 4 mars, peu avant d'être découverts inconscients sur un banc public proche. Mardi, la zone entourant les tombes de l'épouse et du fils de Skripal a été rouverte au public après «une enquête poussée et des tests établissant qu'elle n'avait pas été contaminée». Les autres sites potentiellement contaminés resteront fermés jusqu'à la fin des opérations de nettoyage tandis que le reste de la ville «ne présente pas de danger pour les habitants et les visiteurs», a affirmé le gouvernement.

Le travail de nettoyage inclut des tests, le retrait de certains éléments susceptibles d'avoir été contaminés et un nettoyage chimique à l'issue duquel de nouveaux tests seront menés, ce qui pourrait prendre «un certain nombre de mois». L'état de Sergueï Skripal, 66 ans, est en constante amélioration, mais il reste hospitalisé. Sa fille Ioulia, 33 ans, a quant à elle pu sortir de l'hôpital. Londres a imputé la responsabilité de l'empoisonnement à Moscou, qui clame son innocence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ..!!.. le 18.04.2018 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Le but premier de ce nettoyage est la disparition des preuves!

  • Kwess le 17.04.2018 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vont ils envoyer la facture au Kremlin?

  • réalité ce n est pas la richesse n matér le 18.04.2018 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RÉALISTE j attends toujours les nettoyieurs pour désinfecter

Les derniers commentaires

  • réalité ce n est pas la richesse n matér le 18.04.2018 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RÉALISTE j attends toujours les nettoyieurs pour désinfecter

  • ..!!.. le 18.04.2018 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Le but premier de ce nettoyage est la disparition des preuves!

  • Pol Beau Cuse le 17.04.2018 21:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est normal de tomber malade après avoir mangé dans un pub.

  • Kwess le 17.04.2018 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vont ils envoyer la facture au Kremlin?