Revue de presse

23 mars 2016 08:00; Act: 23.03.2016 12:37 Print

Après «l'horreur», la presse invite à «tenir bon»

Ce mercredi matin, la presse belge relate unanimement le deuil dans lequel la Belgique est plongée avec un message: ne pas fléchir face à la menace.

storybild

La presse belge, sous le choc, ce mercredi matin.

Sur ce sujet
Une faute?

Au lendemain des attentats de Bruxelles, les quotidiens belges rapportent l'horreur vécue mardi à Bruxelles. «Guerre en plein Bruxelles», titrent les journaux du groupe Sudpresse, avec la terrible photo de la rame de métro éventrée par l'explosion et largement diffusée mardi sur les réseaux sociaux. La Dernière Heure montre aussi l'atrocité des explosions, avec une image d'un blessé pris en charge par les secours, surmontée d'un bandeau rouge sur lequel est simplement écrit «L'horreur».

Le Soir et La Libre ont choisi en Une le même cliché, qui montre la solidarité après ces terribles attaques qui ont touché le cœur de l'Europe. Un homme entouré dans un drapeau noir-jaune-rouge se recueille devant quelques bougies. Alors que La Libre a opté pour la simple date «22 mars 2016» en guise de titre, son éditorial invite à «faire face». Le Soir diffuse aussi un message d'espoir qui tient en deux mots: «Tenir bon». Le journal L'Avenir a de son côté choisi une Une sobre, avec trois photos sur un fond noir et ce constat: «L'union dans le deuil».

«C'est l'heure du sursaut»

Dans la presse flamande, De Morgen montre en Une un joli dessin de presse avec la carte de la Belgique et Bruxelles d'où s'élève une longue colonne de fumée. De Standaard a aussi choisi une Une très graphique en sélectionnant une photo des passagers du métro, dans la pénombre, qui se dirigent vers la sortie d'où jaillit la lumière. Une lueur d'espoir malgré un titre très sombre: «Le jour que tout le monde craignait» («De Dag die Iedereen Vreesde»).

En France, la presse, elle aussi très émue, insiste sur la nécessité pour l'Europe de réagir. «Bruxelles frappée par le terrorisme», titre Le Monde, pour qui «la Belgique est entrée, mardi 22 mars, dans un scénario de cauchemar». «L'Europe frappée au cœur», s'indigne Le Figaro, «L'Europe attaquée» pour Les Échos, à l'unisson de nombreux titres français. Réagir est aussi le maître mot des éditorialistes français. «Aujourd'hui, nous sommes tous bruxellois», insiste le quotidien économique Les Échos, dénonçant «un coup de boutoir contre l'Union».

«Face à un ennemi qui s'impose à elle, l'Europe doit exister en tant que force de frappe et de protection», martèle Le Figaro. «Cette Europe va-t-elle se laisser faire, renier ce qui la tient ensemble? C'est l'heure du sursaut», écrit Libération. L'Humanité prévient pour sa part que «la menace va durer» et que «la réduire et l'éliminer ne se jouera pas dans des réactions de circonstance ou dans des pulsions de vengeance».

(jd avec AFP/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bob Lassen le 23.03.2016 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'Union fait la FORCE!

  • Libre le 23.03.2016 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Mes prières vont aux victimes et aux familles des victimes des ces actes délirants.

  • HarleyGirl le 23.03.2016 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    "Tenir bon" nous n'avons fait que ça jusqu'à présent, maintenant il faut agir et bouter hors de nos frontières ces sauvages qui veulent instaurer un régime de terreur au nom d'un islam qui n'existe pas !

Les derniers commentaires

  • Lucrezia Borges le 23.03.2016 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Tenir bon à quoi? L’expansionnisme islamiste est partout avec la complicité des gouvernants. L’Europe n'existera plus dans 20 ans et les USA en hériterons les quelques miettes restantes.

  • HarleyGirl le 23.03.2016 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    "Tenir bon" nous n'avons fait que ça jusqu'à présent, maintenant il faut agir et bouter hors de nos frontières ces sauvages qui veulent instaurer un régime de terreur au nom d'un islam qui n'existe pas !

  • Citoyen 57 le 23.03.2016 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    A Manneken Peace. Parler d'acte. ridicule pour une pose de bombe!! Des marginaux écervelés !!! Vos propos me laisse pantois. Ces terroristes sont le fruit de la politique étrangere de l'UE et des USA .qui ont déstabilisé nombre de pays du Moyen Orient et d'Afrique noire ,du Sahel etc... On n'impose pas ses idées par la force à des pays musulmans démocrates ou pas sans en subir en retour les conséquences par les plus fanatiques.

  • Citoyen 57 le 23.03.2016 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les dirigeants europeéns s'émeuvent,la presse s'émeut. C'est plus facile de cacher leurs responsabilité premiere dans ce qui arrive. Guerre en Irak contre Sadam :destabilisation du pays. Intervention en Libye contre Khadafi: pays coupé en deux déstabilisation du pays. Intervention en Syrie aide aux rebelles contre Bachar puis volte face.Petites escarmouches contre l'EI pas comme les russes qui eux tapent. Intervention en Afrique Noire : contre des terroristes ou pour protéger les gisements d'uranium. Apres on s"etonne que des félés du cerveau viennent poser des bombes chez nous.

    • @Citoyen57 le 23.03.2016 11:51 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement et pourquoi les politiciens ne se sont pas occupés de l'intégration de beaucoup d'immigrants en France et en Belgique????Pourquoi tant d'immigrants habitent ensemble dans des ghettos sans perspectives de futur?

  • Manneken Peace le 23.03.2016 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Chers amis Français, merci pour votre sympathie et votre soutien en ces temps difficiles. Histoire que ces actes ridicules d'une poignée de marginaux écervelés serve au moins à quelque-chose de constructif, je me permets de vous éclairer sur la prononciation du nom de certains lieux : Molenbeek se dit "Moleunbééque" et pas "Mol-en-bec", Maelbeek se dit "Maeulbééq" et pas "Mal-bec", et Scharbeek se dit "Scarbééque" et non "Char-bec". Quant à mes compartriotes Belges, j'en appelle à la révolte patissière : ressortons Noël Godin de son placard et "entartons, entartons tous ces cornichons" !

    • bleu blanc rouge le 23.03.2016 11:32 Report dénoncer ce commentaire

      courage les Belges on est avec vous

    • louis le 23.03.2016 17:35 Report dénoncer ce commentaire

      Le vrai nom est Molenbeek "Saint Jean", mais dans cette commune à majorité muz, çà a disparu, par contre, les mosquées ont poussé comme des champignons !!!!