Inondations à Majorque

11 octobre 2018 16:21; Act: 11.10.2018 16:36 Print

Au moins 12 morts et un enfant porté disparu

Le bilan des inondations ayant frappé Majorque, dans l'archipel touristique des Baléares, a grimpé à 12 morts après la découverte, jeudi, des corps d'un homme et d'une femme.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

«Nous avons le regret de confirmer que les corps d'un homme et d'une femme ont été retrouvés à proximité d'Arta», dans l'est de l'île, «près de la zone où la voiture du couple allemand disparu a été trouvée», ont indiqué les services d'urgence sur Twitter. Un porte-parole de la garde civile a précisé qu'il était «possible» qu'il s'agisse du couple sans pouvoir encore le confirmer. Ces deux nouvelles victimes portent à douze le nombre de morts, dont deux Britanniques, une Néerlandaise et sans doute un autre étranger encore non identifié, dans ces inondations qui ont frappé Majorque, mardi, en fin de journée.

Un enfant de cinq ans est toujours porté disparu. Mais «nous n'excluons pas qu'il puisse y avoir plus» de disparus, a indiqué plus tôt Catalina Caldera, membre du gouvernement régional. Environ 900 personnes, aidées de chiens et de drones, sont mobilisées pour les recherches et pour le nettoyage des zones touchées. Un porte-parole de la préfecture aux Baléares a précisé que l'enfant de cinq ans était en voiture avec sa mère, qui a été retrouvée morte, et sa sœur qui a survécu. Selon les médias locaux, la mère est parvenue à sauver sa fille avant que la voiture ne soit emportée par le torrent, ce que ce porte-parole n'était pas en mesure de confirmer.

Les Baléares, qui ont reçu l'an dernier 13,8 millions de touristes étrangers, sont prisées des Allemands et des Britanniques qui y passent leurs vacances ou s'y sont établis. Trois jours de deuil ont été décrétés par le gouvernement régional, tandis qu'une minute de silence a été observée, jeudi, dans l'académie de Rafael Nadal, dans la ville voisine de Manacor, en présence de la star mondiale du tennis, originaire de cette ville.

(L'essentiel/afp)