Réformes sociétales

22 octobre 2019 07:10; Act: 22.10.2019 09:18 Print

Avortement et mariage gay légaux en Irlande du Nord

Des réformes concernant l'Irlande du Nord ont été validées mardi. Ce territoire ne disposait pas de la même législation que le reste du Royaume-Uni sur les questions sociétales.

storybild

Des militants pro-IVG se sont réunis lundi, à Belfast. (photo: AFP/Paul Faith)

Sur ce sujet
Une faute?

L'avortement a été libéralisé et le mariage homosexuel légalisé mardi, en Irlande du Nord, sur décision du Parlement de Westminster, à Londres, où sont gérées les affaires courantes de la province britannique en raison de la paralysie de l'exécutif local. Contrairement au reste du Royaume-Uni, où il est autorisé depuis 1967, l'avortement était jusqu'ici illégal en Irlande du Nord, sauf si la grossesse menaçait la vie de la mère. Le mariage entre personnes de même sexe, autorisé partout ailleurs dans le pays, y restait également interdit.

Dépourvue d'exécutif depuis janvier 2017, à la suite d'un scandale politico-financier, la province britannique d'Irlande du Nord a ses institutions politiques actuellement à l'arrêt. Profitant de cette paralysie politique locale, les députés de Westminster ont voté des amendements en juillet pour étendre le droit à l'avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord, si aucun gouvernement local n'était formé d'ici ce lundi. Ces changements sont entrés en vigueur à minuit, à Belfast.

Les premiers mariages de personnes de même sexe devraient au plus tard avoir lieu «la semaine de la Saint-Valentin 2020», selon le secrétaire d’État chargé de l'Irlande du Nord, Julian Smith. Pour s'y opposer, des députés nord-irlandais sont revenus siéger lundi, en début d'après-midi, afin de débattre de la loi, une action surtout symbolique. Car concrètement, sans le soutien de plusieurs partis, un Premier ministre et un vice-Premier ministre ne peuvent pas être élus, et la loi adoptée à Londres, n'a donc pu être bloquée lundi.

(L'essentiel/afp)