Commémorations en Espagne

17 août 2018 14:29; Act: 17.08.2018 14:36 Print

Barcelone se souvient, un an après les attentats

Un an après les attentats qui ont fait seize morts à Barcelone et Cambrils, l'Espagne a rendu hommage vendredi aux victimes.

storybild

Les commémorations n'ont pas échappé aux revendications politiques.

Sur ce sujet

Malgré le douloureux souvenir des attentats, les divisions sur l'indépendance de la Catalogne n'ont pas été dépassées ce vendredi. Les proches des victimes avaient pourtant réclamé une «trêve» dans le conflit politique autour de la tentative de sécession d'octobre dernier, qui avait rapidement éclipsé l'immense émoi provoqué dans le pays par ces attaques.

Mais sur l'emblématique avenue des Ramblas de Barcelone, où un jihadiste a foncé il y a un an dans la foule, une banderole réclamant la libération des leaders catalans incarcérés pour leur rôle dans la vaine déclaration d'indépendance a été déployée. «Sans eux, cette cérémonie est une supercherie», y était-il écrit. Sous cette banderole, les familles des victimes ont déposé des fleurs sur la mosaïque de l'artiste barcelonais Joan Miró au centre de la célèbre avenue.

Diaporama: Une camionnette percute la foule à Barcelone

Plusieurs jihadistes impliqués

Une banderole contre le roi d'Espagne Felipe VI a par ailleurs été déployée sur un immeuble de la place de Catalogne, où s'est déroulée la cérémonie d'hommage en présence des principales autorités du pays dont le souverain, sa femme la reine Letizia et le chef du gouvernement, Pedro Sanchez. «Le roi d'Espagne n'est pas le bienvenu dans les pays catalans», affirmait en anglais cette banderole à côté d'un portrait la tête en bas du monarque, qui avait déjà été hué l'an dernier lors de la manifestation ayant suivi les attentats.

Le 17 août 2017, à 16h30, Younes Abouyaaqoub, Marocain de 22 ans, s'est lancé sur les Ramblas au volant d'une camionnette, tuant quatorze personnes dont un Australien de 7 ans et un Espagnol de 3 ans, et en blessant une centaine d'autres. Fuyant ensuite dans une voiture dont il tua le conducteur, Abouyaaqoub fut abattu par la police après quatre jours de cavale, non loin de Barcelone. Quelques heures après l'attaque sur les Ramblas, cinq de ses complices l'ont imité dans la nuit du 17 au 18 août en fauchant des passants dans la station balnéaire de Cambrils, au sud de Barcelone, avant de les attaquer au couteau et de poignarder à mort une femme.

Passés à l'acte dans l'improvisation après l'explosion accidentelle d'une villa où ils confectionnaient des explosifs, dans laquelle l'imam est mort, ces jihadistes se préparaient pour un attentat de bien plus grande envergure avec comme cibles potentielles, selon les enquêteurs, la basilique de la Sagrada Familia, le Camp Nou, stade du FC Barcelone, ou même la tour Eiffel.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 17.08.2018 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Message aux terroristes : moi, comme beaucoup d'autres, ont effectivement oublié, comme beaucoup d'autres actes, cela ne laisse que des remords auprès des blessés et familles de décédés. On continue de vivre comme si de rien n'était, vous vous sacrifiez pour rien, aucune vierge ne vous attend dans l'au-delà.

  • La Mouche le 17.08.2018 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ma mère a été a deux doigts de se faire percuter par ces personnes, mais d'autres n'ont pas eu cette chance... Tous mes respects pour les familles des victimes. En espérant que cela ne se reproduise plus...

  • rovadu le 17.08.2018 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les conséquences de l'immigration illégale incontrôlée, mais visiblement la leçon n'a pas servi à Sanchez.

Les derniers commentaires

  • La Mouche le 17.08.2018 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ma mère a été a deux doigts de se faire percuter par ces personnes, mais d'autres n'ont pas eu cette chance... Tous mes respects pour les familles des victimes. En espérant que cela ne se reproduise plus...

  • Unicorn le 17.08.2018 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Message aux terroristes : moi, comme beaucoup d'autres, ont effectivement oublié, comme beaucoup d'autres actes, cela ne laisse que des remords auprès des blessés et familles de décédés. On continue de vivre comme si de rien n'était, vous vous sacrifiez pour rien, aucune vierge ne vous attend dans l'au-delà.

    • ..!!.. le 19.08.2018 09:22 Report dénoncer ce commentaire

      Parce que vous croyez que les terroristes vont lire votre message? Allons donc!

  • torolkozo le 17.08.2018 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec les nombreux épisodes de la série "Indépendance ou pas" depuis l'automne, il ne faut pas non plus oublier les victimes. Et contrairement a ce que font croire certains, l'Espagne n'est pas une zone de guerre du terrorisme. Les masses de touristes sont toujours bien là !!!

    • Gordo le 17.08.2018 19:54 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord avec vous! Comment pourrait on ne pas l'être!

    • N'est-ce pas? le 17.08.2018 21:41 Report dénoncer ce commentaire

      Merci pour ce commentaire vraiment magnifique. Quelles paroles splendides pour étaler vos émotions, quel poète vous faites quand même! A chaque nouveau commentaire de votre part on s'étonne de plus en plus. Vos commentaires deviennent de plus en plus rayonnants, c'est comme le soleil en pleine nuit. Pour celui-ci je n'ai pas trop bien compris la relation entre l'indépendance et les victimes, mais je ne pose même pas la question! Vous l'avez écrit et dès ce moment pour moi c'est bon et j'accepte! Encore une fois merci oh grand, oh supe torolkozo!!

  • rovadu le 17.08.2018 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les conséquences de l'immigration illégale incontrôlée, mais visiblement la leçon n'a pas servi à Sanchez.