En Allemagne

17 avril 2019 08:01; Act: 17.04.2019 13:34 Print

Berlin pessimiste pour sa croissance 2019

L'Allemagne, qui pâtit d'un coup de froid mondial, devrait abaisser ses prévisions de croissance pour 2019, mercredi.

storybild

Image d'archives de la chancelière allemande Angela Merkel.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Allemagne, locomotive de la zone euro, s'apprête mercredi à abaisser un peu plus ses prévisions de croissance pour 2019, de quoi alimenter les critiques de partenaires qui voudraient un plan de relance.

Le gouvernement doit publier ses pronostics trimestriels à 9h GMT, lors d'une traditionnelle conférence de presse. Selon les médias allemands, Berlin table désormais sur un produit intérieur brut en augmentation de 0,5% cette année, loin des 1,0% encore attendus pour 2019 en janvier.

La chimie et l'automobile en difficulté

Comme ses voisins, l'Allemagne pâtit en premier lieu du coup de froid mondial. Les investisseurs s'enfoncent dans l'attentisme faute de certitudes sur l'issue du Brexit. Ils attendent aussi la fin du chambardement commercial initié par le président américain Donald Trump.

À domicile, malgré une solide demande intérieure qui porte désormais la croissance, l'Allemagne ne peut attendre aucun rebond vigoureux, notamment parce que la sécheresse de 2018 et l'entrée en vigueur de nouvelles normes européennes antipollution ont respectivement frappé les secteurs de la chimie et de l'automobile. Mais en toile de fond, l'Allemagne est aussi rattrapée par ses vieux démons: sa main-d’œuvre vieillissante et son sous-investissement chronique dans les infrastructures ou l'innovation qui creuse son retard technologique et menace son attractivité.

Signal d'alarme

Le Fonds monétaire international (FMI), qui redoute que le coup de froid allemand ne contamine durablement le reste de la zone euro, presse de plus en plus explicitement Berlin d'initier un plan de relance, dont l'Allemagne, en excédent budgétaire record, a les moyens.

Mais le gouvernement allemand se refuse de tirer le signal d'alarme. «Nous ne sommes pas en récession, notre croissance ralentit», a martelé la semaine dernière le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, lors d'une réunion des pays du G20 à Washington.

La première économie européenne a certes échappé de justesse à la récession technique, mais sa décennie dorée post-crise de 2008 est terminée: la hausse du PIB allemand est passée de 2,2% en 2017 à 1,5% en 2018. Le 0,5% de croissance désormais attendu pour 2019 suit aussi le net abaissement du pronostic du FMI, qui n'attend plus que 0,8% de hausse du PIB allemand (-0,5 point).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Repele le 17.04.2019 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'Allemagne c'était mieux avant.

  • Prolux le 17.04.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'inquiétude, à la tête des décisions européennes, les allemands sauront prendre les bonnes décisions qui les arrangent.

  • Bopa le 17.04.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    La croissance c'est plus de consommation et plus de pollution et donc une disparition plus rapide de l'humanité. Vive la décroissance!

Les derniers commentaires

  • Gaspard le 17.04.2019 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Croissance de 0,5%, et inflation de 2% = recession

  • Bopa le 17.04.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    La croissance c'est plus de consommation et plus de pollution et donc une disparition plus rapide de l'humanité. Vive la décroissance!

    • @Bopa: !? le 17.04.2019 20:01 Report dénoncer ce commentaire

      Les cas pratiques, comme on les a vu en Espagne ou en Grèce montrent pourtant bien que les premiers postes où on fait des économies sont l'environement. Concrètement, un pays qui est récession, n'investira plus autant dans ses stations d'épurations. Les régulations environementales sont dissoutes pour essayer de relancer l'économie. Les budgets pour les transitions écologiques manquent .. etc etc.. Voilà la réalité !

    • Bopa le 17.04.2019 20:54 Report dénoncer ce commentaire

      C'est une question de volonté politique. Avec plus de fric dans les poches, le citoyen achète une plus grosse voiture, par en avion au soleil, change son smartphone, etc. Voilà la réalité!!!

  • Prolux le 17.04.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'inquiétude, à la tête des décisions européennes, les allemands sauront prendre les bonnes décisions qui les arrangent.

  • Repele le 17.04.2019 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'Allemagne c'était mieux avant.

    • Matt le 17.04.2019 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Beh ils ont qu'à arrêter de taper sur les classes moyenne et basse avec leur impôts, ça relancera la croissance et ça ira mieux lol