Camouflet politique

10 septembre 2019 21:19; Act: 11.09.2019 15:45 Print

Boris Johnson part à la recherche d'un accord

Après une série de revers au Parlement, le Premier ministre britannique a relancé des négociations, notamment sur la question irlandaise, pour débloquer le Brexit.

storybild

Boris Johnson tente de reprendre la main sur la situation. (photo: AFP/Toby Melville)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé mardi vouloir se démener pour trouver un nouvel accord de divorce avec l'UE, après une série de cinglants désaveux à la Chambre des Communes. Le dirigeant conservateur a déclaré qu'il allait «s'évertuer à obtenir un accord» d'ici au sommet européen les 17 et 18 octobre à Bruxelles, juste après que les députés lui ont refusé tôt mardi l'organisation d'élections législatives anticipées.

À ceux qui lui reprochent le caractère anti-démocratique de la suspension controversée du Parlement, Boris Johnson a répondu, en français, «Donnez-moi un break!». Il a réaffirmé la nécessité que la reine prononce le 14 octobre le traditionnel discours du Trône dans lequel elle présente les priorités du gouvernement en matière de politique intérieure, d'éducation, de sécurité et de santé. Boris Johnson a réuni son conseil des ministres dans la matinée pour décider de la marche à suivre après une semaine éprouvante au Parlement, où il a essuyé camouflet sur camouflet et perdu la majorité absolue à la suite de défections.

Les députés remontés

Après avoir rencontré le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, Boris Johnson a reçu mardi Arlene Foster, la cheffe du parti unioniste nord-irlandais DUP, allié au gouvernement, et Nigel Dodds, son chef de file à la Chambre. Le porte-parole de M. Johnson a démenti des rumeurs sur un possible assouplissement de la position britannique sur la frontière irlandaise. Londres et Bruxelles ne parviennent pas à s'entendre sur cette démarcation après le Brexit. Boris Johnson souhaite supprimer de l'accord de retrait négocié par sa prédécesseure, Theresa May, une disposition qui empêcherait selon lui le Royaume-Uni de conduire une politique commerciale indépendante une fois sorti de l'Union. Mais l'UE, faute d'alternative crédible, refuse de revenir sur cette clause de sauvegarde.

Les députés ont mis en échec pour la deuxième fois la proposition de Boris Johnson d'appeler les électeurs aux urnes le 15 octobre pour obtenir une nouvelle majorité et retrouver une marge de manœuvre. Préalablement à tout scrutin, l'opposition veut s'assurer que la perspective d'un «no deal» et le chaos économique qu'il fait craindre soient écartés et que le Brexit soit repoussé de trois mois si aucun accord n'est trouvé d'ici au 19 octobre. «Des élections générales vont venir. Mais nous n'autoriserons pas Johnson à en dicter les termes», a répété mardi le chef des travaillistes, Jeremy Corbyn.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bobo énervant le 10.09.2019 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on se rend compte que l’on n’est pas seul au monde et qu’il faut composer avec les autres.

  • Forcement le 10.09.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à jouer avec le feu, on ne peut que se brûler...

Les derniers commentaires

  • Bobo énervant le 10.09.2019 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on se rend compte que l’on n’est pas seul au monde et qu’il faut composer avec les autres.

  • Forcement le 10.09.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à jouer avec le feu, on ne peut que se brûler...