À Bruxelles

02 février 2016 15:12; Act: 02.02.2016 16:50 Print

«Brexit»: un accord avec l'UE «semble en vue»

L'Union Européenne a dévoilé mardi ses propositions et quelques garanties pour faire en sorte que le Royaume-Uni reste dans l'Union.

storybild

Les propositions de Bruxelles sont autant de réponses aux demandes de réformes de David Cameron. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Être ou ne pas être ensemble, telle est la question (...) à laquelle il faudra répondre dans les deux semaines à venir», a lancé le président du Conseil européen, Donald Tusk, en rendant publiques ses «propositions pour un nouvel accord avec le Royaume-Uni dans l'UE». Les propositions de Bruxelles, qui incluent aussi l'instauration d'un «carton rouge» que pourront brandir les parlements nationaux face à des projets européens, sont autant de réponses aux demandes de réformes de David Cameron.

«Notre communauté d'intérêts est bien plus forte que ce qui nous divise», a espéré M. Tusk, se disant conscient qu'il restait «des négociations difficiles» à venir. «Je suis convaincu que cette proposition est une bonne base pour un compromis», a poursuivi M. Tusk, alors que M. Cameron espère organiser dès juin un référendum s'il arrache un accord aux chefs d’État et de gouvernement de l'UE lors d'un sommet à Bruxelles, les 18 et 19 février. Il a promis de se faire l'avocat du maintien de son pays dans l'Union, si ses demandes étaient satisfaites.

«Encore du travail à faire»

Sur Twitter, M. Cameron a immédiatement salué mardi «de réels progrès dans les quatre domaines où le Royaume-Uni a besoin de changement». «Mais il y a encore du travail à faire», a estimé le dirigeant conservateur, qui n'avait pas hésité à faire monter les enchères en fin de semaine dernière. Un accord «semble en vue», a estimé le secrétaire d’État britannique aux Affaires européennes, David Lidington.

Bruxelles a proposé, mardi, un mécanisme de «sauvegarde» pour limiter pendant une période pouvant aller jusqu'à quatre ans les aides sociales aux travailleurs migrants intra-européens qui s'installent sur le sol britannique. M. Tusk a également promis à Londres de «respecter les droits et compétences» des pays qui ne sont pas membres de la zone euro. Il a présenté un «mécanisme» par lequel les neuf pays qui n'ont pas adopté la monnaie unique peuvent faire part de leurs inquiétudes et recevoir «les assurances nécessaires» sur les décisions des 19 autres États de l'UE qui l'utilisent.

Mais cela «ne constitue pas un véto et ne pourra retarder des décisions urgentes» en cas de crise financière, a assuré le président du Conseil européen, en précisant que les détails de son activation devaient encore être discutés. Sans surprise, les eurosceptiques ont critiqué mardi les propositions européennes, à l'instar du maire conservateur de Londres, Boris Johnson, qui a appelé à faire «bien davantage». D'après les sondages, les Britanniques restent très partagés. Le référendum pourrait être organisé le 23 juin, selon les médias.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carlo le 02.02.2016 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ca fait min 35ans que ces anglais nous menacent et nous cassent les pieds(pour rester poli) de sortir de l'UE. A chaque fois ils veulent une saucisse spéciale pour eux. Qu'ils se cassent une fois pour toute. Ca nous enlèverait les requins de la City de l'Europe. Toute facon comment intégrer dans un continent qui roule a droite une seule Nation qui roule a gauche!

  • Sam Fatigue le 02.02.2016 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    un carton rouge alors que les Anglais use et abuse de leur droit de véto ? ben tiens ! Carton Rouge Cameron et les Anglais !

  • suis le 02.02.2016 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les dirigeants européens n'ont pas les cou......... de dire Non No. Les Britanniques obtiennent toujours tous ce qu'ils veulent. Qu'on arrête avec l'Europe. Si c'est pour créer une Europe sans pouvoir. Les ancêtres avaient le courage d'avancer. Mitterand, Kohl......

Les derniers commentaires

  • Lololuxo le 05.02.2016 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout simplement affligeant. L'Europe devrait être forte et attirante pour des pays non encore membres. Au lieu de ça, on se prostitue pour essayer de garder un membre qui hésite. Quelle image on donne au reste du monde ?

  • Fdv Europe le 03.02.2016 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    L'Angleterre n'a jamais (depuis 1973 !) montré l'intention d'adhérer réellement à l'Europe (à part pour en tirer profit économiquement et saboter notre développement en tant qu'allié des États Unis d'Amérique). Qu'ils partent sans qu'on les retiennent. Arrêter les négociations !

    • Didishka le 03.02.2016 10:07 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord avec vous mais franchement il n'y a pas que l'Angleterre qui est à la botte des US. Regardez la France par exemple.... Entre autres...

  • plaje le 03.02.2016 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    La 'vieille Europe' sera encore plus âgée en cas de Brexit, alors mieux vaut accepter des réformes et discuter plutôt que se fâcher.... d'autant qu'il y a beaucoup de choses à faire évoluer.

  • I need a dollar le 03.02.2016 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien simple, un pays qui veut sortir de l'UE, ben il rembourse toutes les aides qu'il a perçues dans tous les domaines les 10 dernières années... avec intérêts bien -sûr... ils seront moins chicaner alors.

  • Rupicola le 03.02.2016 06:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi Cameron et l'UE veulent un accord ? Laissez donc les britanniques voter par référendum. Et les autres pays aussi d'ailleurs.