Au Royaume-Uni

09 septembre 2019 07:53; Act: 09.09.2019 11:17 Print

British Airways annule presque 100% de ses vols

La compagnie aérienne britannique a annoncé lundi l'annulation de la quasi-totalité de ses vols au Royaume-Uni, à cause d'une grève des pilotes portant sur les salaires.

storybild

Cette grève risque d'affecter des dizaines de milliers de voyageurs.

Sur ce sujet
Une faute?

La compagnie aérienne British Airways (BA) a annoncé lundi l'annulation de la quasi-totalité de ses vols au Royaume-Uni, au premier jour d'une grève très suivie des pilotes portant sur les salaires. «Nous n'avons pas d'autre choix que d'annuler presque 100% de nos vols», indique le transporteur dans un communiqué, ajoutant avoir été contraint à cette décision en l'absence d'information de la part du syndicat Balpa sur le nombre de pilotes en grève. Cette grève risque d'affecter des dizaines de milliers de voyageurs puisque la compagnie opère environ 850 vols par jour au Royaume-Uni, en grande partie au départ des aéroports londoniens d'Heathrow et Gatwick.

British Airways avait déjà prévenu ses clients qu'ils ne pourraient sans doute pas être en mesure de voyager lundi, compte tenu de l'ampleur de la grève. La compagnie, propriété du groupe hispano-britannique IAG qui comprend également l'espagnole Iberia et l'irlandaise Aer Lingus, a proposé aux voyageurs des remboursements ou des réservations sur des vols à d'autres dates. Il s'agit de la toute première grève de leur histoire pour les pilotes de British Airways qui doivent poursuivre le mouvement mardi ainsi que le 27 septembre. Environ 93% des pilotes BA membres du syndicat Balpa ont voté pour la grève.

«Sacrifices»

Le syndicat a décidé de débrayer après l'échec de négociations sur des hausses de salaires. Selon Balpa, les pilotes ont fait des «sacrifices» ces dernières années et devraient tirer davantage profit des bons résultats de l'entreprise. «Après de nombreux mois passés à essayer de résoudre le conflit sur les salaires, nous sommes extrêmement désolés que cela ait abouti à cela. Nous restons prêts à reprendre les discussions avec Balpa», déclare la compagnie dans son communiqué.

Sur son compte Twitter dimanche, Balpa expliquait que, selon ses calculs, un jour de grève coûtera à BA 40 millions de livres (44 millions d'euros). Un chiffre à comparer selon le syndicat avec ce que réclament les pilotes, la différence entre ce que propose la direction sur les salaires et ce que ces derniers demandent ne dépassant pas 5 millions de livres. «Pourquoi ne collabore-t-elle pas avec nous pour mettre fin à ce conflit?» s'interrogeait Balpa.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 09.09.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de brexit pour British Airways

Les derniers commentaires

  • Lulu le 09.09.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de brexit pour British Airways