Commission européenne

12 octobre 2018 12:53; Act: 12.10.2018 15:06 Print

Bruxelles veut la fin des contrôles frontaliers

La Commission européenne a appelé à «mettre fin» à la prolongation des contrôles aux frontières, à l'intérieur de l'espace Schengen, régulièrement reconduite par plusieurs pays.

storybild

«Nous ne permettrons jamais à l'Europe de revenir à son passé», a martelé le commissaire européen aux Migrations, Dimitris Avramopoulos. (photo: AFP/Barbara Gindl)

Sur ce sujet

«Je ne peux pas imaginer l'Europe avec des frontières intérieures fermées. Nous ne permettrons jamais à l'Europe de revenir à son passé», a affirmé le commissaire européen aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, lors d'une réunion à Luxembourg des ministres de l'Intérieur des 28. «Il y a des préoccupations et certaines de ces préoccupations sont justifiées, mais nous avons assuré plus de sécurité à nos citoyens au cours des dernières années», a-t-il dit devant la presse. «C'est le moment de mettre fin» aux contrôles frontaliers, a-t-il insisté.

Six pays ont réintroduit depuis 2015 des contrôles dans l'espace Schengen (la France, l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Suède, la Norvège), utilisant des dérogations légales au principe de la libre-circulation dans cette zone. La plupart des pays ont dans un premier temps justifié ces mesures par les mouvements migratoires irréguliers, mais ils ont ensuite aussi invoqué des craintes sécuritaires liées notamment aux attentats jihadistes.

Des contrôles pas systématiques

La France a indiqué début octobre qu'elle allait prolonger une nouvelle fois de six mois les contrôles rétablis au soir des attentats du 13 novembre 2015, jugeant que la menace terroriste restait «très prégnante» sur son territoire. Ces contrôles, qui devaient s'achever fin octobre, seront reconduits jusqu'au 30 avril 2019. L'Autriche a également annoncé son intention de poursuivre les contrôles à certaines de ses frontières.

Les contrôles réintroduits dans l'espace Schengen ne sont pas réalisés de manière systématique. Mais leur notification permet aux pays concernés de procéder à des vérifications d'identité à leurs frontières, par dérogation aux règles de la libre-circulation. Plusieurs pays s'inquiètent de voir ces dérogations devenir peu à peu la norme et mettre en péril l'espace Schengen, une zone de libre circulation composée de 26 pays, dont 22 de l'UE.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • arno 57 le 12.10.2018 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    la faillite de l europe et ca continu

  • Bébert le 12.10.2018 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours aucune entente sur la politique migratoire commune européenne, mais on continue à se taper dessus. Ah oui, on progresse beaucoup....dans l'effondrement de l'Europe!

  • Le Belge le 12.10.2018 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis 100% pour ces contrôles.

Les derniers commentaires

  • Voilà le 13.10.2018 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Fred. Si vous aviez raison, ce qui reste à démontrer, cela ne ferait que confirmer qu’il y a un espace économique européen antérieur à la mise en place de L’euro et qui fonctionnait plutôt bien. Par contre l’Europe politique n’existe pas et à mon sens n’existera jamais car au moins les grandes nations ne sont pas prêtes à faire de leur souveraineté et déléguer à l’UE leurs diplomatie et armées. Et c’est très bien comme ça.

  • libre penseur le 12.10.2018 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel contrôle ,en 2018 j'ai du passer la frontière belgo française 50 fois j'ai jamais vu un contrôle ! fausse escuse c'est juste pour rassurer ,mais les frontaliers savent très bien que la frontière est une passoire contrôle où pas

  • Réaliste le 12.10.2018 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut renforcer les contrôles pour mettre fin aux marchés d hêtres humains.

  • Rigoberta Menchu le 12.10.2018 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Russie nous n'allons jamais alléger les contrôles frontaliers car Vladimir Vladimirovitch fait une politique pour nous protéger !!!

    • Popolo tengoï le 13.10.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

      Heuuu non .... il nous protège nous ... de vous avec votre taux d’alcoolémie surréaliste. C'est pour ça qu'il reçoit des enveloppes de l’Europe.

  • Le Belge le 12.10.2018 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis 100% pour ces contrôles.