Marc Dutroux

12 mai 2020 16:11; Act: 12.05.2020 16:49 Print

«Ça fait 23 ans que je suis injustement en prison»

Un codétenu de Marc Dutroux a filmé le pédophile en prison, il y a quelques mois. Le Belge tient des propos chocs et apparaît sans aucun remords.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ça fait 23 ans que je suis en taule. Je ne suis pas heureux» explique le pédophile belge qui a été condamné à perpétuité pour rapt, séquestration et viol entre autres. La chaîne belge flamande VTM s'est procuré des images inédites du bourreau de Julie et Mélissa, prises par un codétenu de Marc Dutroux, quelques mois plus tôt à la prison de Nivelles. Cheveux gris et barbe épaisse, ce sont de nouvelles images dévoilées. Le pédophile de 63 ans y apparaît sans remords. «Le pire, ce n'est pas d'être ici mais d'avoir été injustement condamné», explique-t-il, d'après les propos repris par plusieurs médias belges.

Tout au long du reportage, Marc Dutroux se considère comme une victime. «Le juge d'instruction a tout fait pour empêcher la vérité de sortir», estime-t-il. Un autre détenu lui demande pourquoi son ex-femme, Michelle Martin, et son ancien complice, Michel Lelièvre, ont pu être libérés, le criminel considère ne pas avoir été défendu, «parce qu’ils rampent et que je ne rampe pas. J’ai été sacrifié sur l’autel de leurs intérêts scélérats» (NDLR: Marc Dutroux a demandé une libération conditionnelle).

«Sa responsabilité»

«S'il dit quelque chose, c’est sa responsabilité», explique de son côté son avocat, Bruno Dayer, qui espère que Marc Dutroux sera libéré l'année prochaine. Celui qui défend le pédophile rappelle que reconnaître les faits ou se repentir ne font pas partie des conditions pour être libéré.

Seul un rapport psychiatrique décidera de la suite. «Trois psychiatres et trois psychologues devront décider s’il est toujours dangereux», indique l'avocat. Marc Dutroux a été condamné en 2004 à la prison à perpétuité pour le rapt, la séquestration et le viol de six fillettes et jeunes filles en 1995/96, ainsi que pour la mort de quatre d'entre elles - deux assassinées et deux mortes de faim.

(L'essentiel)