En Espagne

21 mai 2019 22:59; Act: 21.05.2019 23:02 Print

Cadeaux sexistes pour les pros de squash

Vibromasseur, cire à épiler et lime contre les callosités leur ont été offerts avec les trophées.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Les choses doivent changer!» C'est l'avis d'Elisabet Sado, après sa victoire au championnat de squash des Asturies, à Oviedo (nord-est de l'Espagne), le 11 mai. En accompagnement du trophée offert à tous les lauréats, elle a reçu... un vibromasseur! Ses dauphines sur le podium se sont vu remettre de la cire à épiler et une lime électrique pour éliminer les callosités alors que les messieurs, eux, n'ont rien reçu d'autre que le traditionnel trophée.

Plainte déposée à la fédération

«Nous avons été surprises. Nous avons été choquées. Nous trouvons que c'est vraiment sexiste», a confié celle qui a été sept fois championne d'Espagne et une fois championne du monde.

C'est d'ailleurs pour dénoncer le sexisme qui existe toujours dans le sport qu'elle et les autres lauréates ont envoyé leurs «prix» à la Fédération de squash et y ont déposé plainte. «Rien de tel ne nous était jamais arrivé par le passé», a confié Maribel Toyos, membre du conseil d'administration de la fédération, à «El Pais».

Démissions parmi les organisateurs

Rendue publique par une émission de radio consacrée au sport féminin, l'affaire secoue la péninsule Ibérique ­depuis lundi. Elle a poussé à la démission des membres du comité du club de squash d'Oviedo, organisateur du championnat. Ce dernier a aussi admis que les cadeaux «étaient inappropriés» et que ce qui s'était passé était «inacceptable».

«Je souhaite que cela ne se reproduise plus jamais et que l'on tienne compte du fait que le sport n'est, de loin, pas aussi égalitaire qu'on le croit», a conclu Elisabet Sado.

(L'essentiel/aia)