Royaume-Uni

11 mai 2015 18:25; Act: 11.05.2015 18:35 Print

Cameron a formé son nouveau gouvernement

Le Premier ministre sortant a bouclé lundi la formation de son gouvernement et exposé aux députés de sa majorité conservatrice les priorités de son deuxième mandat/

storybild

David Cameron a posé avec les nouveaux entrants conservateurs au Parlement. (photo: AFP/Stefan Rousseau)

Sur ce sujet
Une faute?

Quatre jours après sa victoire inattendue aux législatives britanniques, le Premier ministre a fini de constituer son équipe 100% torie, caractérisée par une continuité manifeste et une plus importante représentation des femmes ainsi que des eurosceptiques de son parti. Dès le lendemain du scrutin, David Cameron avait montré son souci de la stabilité en reconduisant à leur poste les quatre poids lourds de son précédent gouvernement: George Osborne aux Finances, Theresa May à l'Intérieur, Philip Hammond aux Affaires étrangères et Michael Fallon à la Défense. Quelques autres nominations ont été distillées au cours du week-end dont celle de Michael Gove à la Justice, de Nicky Morgan à l'Éducation (reconduction) et de l'eurosceptique Mark Harper comme chef de la majorité parlementaire, chargé de faire respecter la discipline de vote.

Lundi, M. Cameron a complété son tour de table en renouvelant sa confiance à Jeremy Hunt (santé), Iain Duncan Smith (travail et retraites), Patrick McLoughlin (transports) et Liz Truss (environnement). Parmi les nouveautés, la valeur montante du parti, Sajid Javid, hérite du ministère du Commerce. John Whittingdale, opposé à la redevance de la BBC, arrive à la Culture. Greg Hands épaulera George Osborne au Trésor. Deux femmes, Amber Rudd à l'Énergie et au Changement climatique et Priti Patel à l'Emploi, font également partie de l'équipe. L'excentrique maire de Londres Boris Johnson, qui ambitionne de briguer un jour la tête du parti conservateur, n'a quant à lui pas reçu de portefeuille mais assistera à certaines réunions ministérielles. «Le maire a toujours été clair, il doit terminer son mandat à la tête de Londres en premier, et c'est exactement ce qu'il fera jusqu'en mai 2016», a fait savoir son porte-parole à la municipalité.

Modification des relations avec l'UE

Avec sa courte majorité absolue (331 députés sur les 650 de la Chambre des Communes), M. Cameron doit prendre un soin particulier de ses relations avec les élus de son parti et notamment avec la frange eurosceptique. Après un premier mandat marqué par «la remise en état et la reprise» dans la foulée de la crise financière, le dirigeant conservateur veut consacrer son énergie à «restaurer un sens de la justice» dans la société, a dit le Premier ministre aux députés. «Nous allons faire en sorte que notre reprise économique touche l'ensemble du pays», a-t-il ajouté alors qu'une grande partie des Britanniques peine à voir la couleur du redressement de l'économie.

«Nous allons aussi renouveler notre relation avec l'Europe, nous assurer d'obtenir un meilleur accord pour les Britanniques», a encore souligné M. Cameron, qui a immédiatement réaffirmé sa promesse d'organiser un référendum sur l'adhésion du Royaume-Uni à l'UE «d'ici fin 2017». Le Premier ministre, qui a une nouvelle fois rappelé qu'il était personnellement pour un maintien britannique dans une UE réformée, a déjà passé des coups de fils à ses homologues européens au cours du week-end. Il veut dans un premier temps tenter de renégocier les conditions de l'appartenance à l'UE, comme l'obtention d'un droit de veto sur des décisions dont le Royaume-Uni pourrait considérer qu'elles portent atteinte à ses intérêts nationaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maria le 12.05.2015 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait faire sortir son pays de l'Europe ,c'est ce que nous devrions faire tous ....

  • 1789 le 12.05.2015 06:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il sait qu'il pourra faire plier l'Europe comme il le voudra, c'est lui qui tient le bon côté de la cuillère, celle-ci a trop peur, comme dans le cas de la Grèce de déstabiliser la CEE, donc ils baisseront encore leur culotte et c'est là que l'on s'apercevra qu'ils n'ont pas de c........

Les derniers commentaires

  • Maria le 12.05.2015 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait faire sortir son pays de l'Europe ,c'est ce que nous devrions faire tous ....

  • 1789 le 12.05.2015 06:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il sait qu'il pourra faire plier l'Europe comme il le voudra, c'est lui qui tient le bon côté de la cuillère, celle-ci a trop peur, comme dans le cas de la Grèce de déstabiliser la CEE, donc ils baisseront encore leur culotte et c'est là que l'on s'apercevra qu'ils n'ont pas de c........