Incendie en Grèce

14 août 2019 11:18; Act: 14.08.2019 11:44 Print

«Catastrophe écologique» sur l'île d'Eubée

Depuis plus de 30 heures, les pompiers grecs se battent contre l'incendie qui ravage l'île d'Eubée où se trouve l'un des refuges les mieux préservés de la faune et flore sauvage.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les pompiers grecs se battaient mercredi pour contenir l'important incendie qui ravage depuis plus de 30 heures l'un des refuges les mieux préservés de la faune et la flore sauvages en Grèce, sur l'île d'Eubée. «C'est une énorme catastrophe écologique dans une forêt de pins unique», qui était restée «intacte» jusqu'à ce jour, a déclaré le gouverneur régional sortant Costas Bakoyannis.

Le feu, qui s'est déclaré en bord de route mardi à 3h du matin (heure locale), s'est rapidement propagé, sous l'effet des rafales de vent, à la végétation très dense et sèche du centre de l'île, une pinède classée pour sa faune et sa flore sauvage. Le sinistre, qui évolue sur un front de 12 km, n'a pas fait de victime mais a entraîné l'évacuation des villages de Kontodespoti, Macrymalli, Stavros et Platana, au centre de l'île, et menacé la ville de Psachna pendant la nuit de mardi à mercredi.

Des renforts d'Italie et d'Espagne

Quelque 200 pompiers étaient sur place, aidés de 75 véhicules terrestres, neuf hélicoptères et sept avions bombardiers d'eau, selon les services d'incendie grecs. Un bombardier d'eau italien devait venir leur prêter main forte dans la journée, avant le renfort attendu dans la soirée de deux avions d'Espagne et d'un autre d'Italie. À la demande de la Grèce, l'UE a mobilisé ses moyens du mécanisme rescUE, opérationnel en prévision des feux de forêt en Europe.

La Grèce, où le thermomètre est monté jusqu'à 40 degrés, a été touchée ces derniers jours par une série d'incendies. Le niveau d'alerte des services d'urgence a été placé à un niveau très élevé vendredi par le chef de la protection civile en raison de la combinaison de températures caniculaires, de vents violents et de la sécheresse.

(mme/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jack le 14.08.2019 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Comment na pas fait de victimes ? Et les Animaux

  • the end is near le 14.08.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Des feux de forêts, plastique dans les océans, changement climatique, et plus proche de nous tornades et autres pénuries, vraiment faire des gosses en 2019 c'est leur promettre un avenir très sombre.... on se rendra compte de nos horreurs que lorsque nous aurons fini de scier la branche de l'arbre sur laquelle nous sommes assis....

Les derniers commentaires

  • Jack le 14.08.2019 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Comment na pas fait de victimes ? Et les Animaux

  • the end is near le 14.08.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Des feux de forêts, plastique dans les océans, changement climatique, et plus proche de nous tornades et autres pénuries, vraiment faire des gosses en 2019 c'est leur promettre un avenir très sombre.... on se rendra compte de nos horreurs que lorsque nous aurons fini de scier la branche de l'arbre sur laquelle nous sommes assis....

    • Arbre la vie blessé le 14.08.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      Ma branche est déjà en train de tomber! Mais je vous rassure, elle permettra à d‘autres de mes branches où l‘homme n‘est pas assis dessus de s‘épanouir!

    • Attention le 14.08.2019 13:04 Report dénoncer ce commentaire

      La tornade n'était pas liée au réchauffement climatique. Quant à l'avenir, c'est à nous d'essayer de le changer