À Majorque

16 juillet 2020 07:16; Act: 16.07.2020 09:26 Print

Contre le «tourisme éthylique», des bars fermés

Le week-end dernier, plusieurs vidéos ont montré des dizaines de touristes allemands ou britanniques, parfois ivres, faire bruyamment la fête.

storybild

L'exécutif régional va «fermer tous les établissements de commerce, de divertissement et de restauration» des voies concernées. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement régional des îles espagnoles des Baléares a décidé mercredi, de fermer les bars de trois rues de Majorque, connues comme l'épicentre du «tourisme éthylique», afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. La mesure concerne deux artères proches de la plage de Palma de Majorque, surnommées «rue du jambon et rue de la bière», et la rue Punta Ballena de Magaluf, dans l'ouest de l'île. Elle doit entrer immédiatement en vigueur.

Dans le détail, l'exécutif régional va «fermer tous les établissements de commerce, de divertissement et de restauration» des voies concernées, a précisé le ministre régional du Tourisme, Iago Neguerela.

Les pailles bannies

«Nous ne voulons pas des touristes inciviques sur nos îles», a asséné ce dernier. Si les touristes se déplacent vers «d'autres zones dotées d'établissements qui renforcent ce type de clientèle (...), ceux-ci seront également fermés et prohibés. Nous n'aurons pas la main qui tremble», a averti M. Neguerela.

Toujours dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le gouvernement régional interdira dans tout l'archipel l'utilisation de pailles larges en plastique et de verres de plus de 50 cl, afin d'éviter que les boissons alcoolisés ne soient partagées et contribuent ainsi à la diffusion du virus. Les mesures dévoilées mercredi interviennent alors que le week-end dernier, plusieurs vidéos ont montré des dizaines de touristes allemands ou britanniques, parfois ivres, faire bruyamment la fête dans les rues de Majorque, sans porter de masque ni respecter de distance de précaution.

Lundi, le ministre allemand de la Santé a rappelé à ses ressortissants, très friands des escapades à Majorque, que la menace d'une deuxième vague de contaminations était «réelle». L'Espagne, avec plus de 256 000 cas et 28 409 décès selon un décompte réalisé mercredi par l'AFP, a été l'un des pays les plus durement frappés par la pandémie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gigi le 16.07.2020 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La fiesta est finie ce genre de tourisme va heureusement disparaître

  • den gil le 16.07.2020 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà le bon exemple à suivre, on ferme et c'est tout!

  • Corona Tequila le 16.07.2020 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je sais pas si c'est intelligent de partir en vacances cet été...

Les derniers commentaires

  • gaby le 16.07.2020 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    comme d'habitude les allemands et les anglais alcooliques se permettent certaines dérives dans d'autres pays qui d'ailleurs sont intolérable chez eux.

  • Toy69 le 16.07.2020 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Moins laxiste qu'au Luxembourg!

  • Opinion le 16.07.2020 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Vu que personne ne teste comme le Luxembourg, on peut être certain qu'ailleurs il y a beaucoup de cas non détectés. Il devrait dès lors être instauré une quarantaine pour tous ceux qui reviennent de vacances (surtout pour ceux qui prennent l'avion) et au minimum qu'ils présentent un test négatif avant de retourner au travail.

  • Dede le 16.07.2020 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et après ça les Allemands diront que les Luxos et les Français les ont contaminés

  • Faty le 16.07.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce ministre n'a pas ça langue dans la poche. Imediatamente c'est très juste. Bravo