Épidémie en Belgique

30 mars 2020 18:50; Act: 31.03.2020 12:49 Print

Cracher sur la police est passible de prison

Depuis une semaine, sept infractions de ce type ont été recensées à Anvers. La Belgique a donc décidé de sévir.

storybild

«Ce type de geste n'est pas exceptionnel, on le constate régulièrement», a souligné Kristof Aerts, porte-parole du parquet d'Anvers. (photo: AFP/Kenzo Tribouillard)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice belge a décidé de sévir contre ce type de comportement, ont indiqué lundi plusieurs sources judiciaires à l'AFP. Le crachat a été spécifiquement mentionné parmi une série d'infractions dans une circulaire envoyée il y a une semaine, aux parquets du royaume, par le Collège des procureurs généraux.

«Le fait de cracher intentionnellement ou de tousser en direction de quelqu'un en se disant porteur du virus peut tomber sous le coup de différentes préventions susceptibles d'entraîner jusqu'à deux ans d'emprisonnement», a expliqué Christian De Valkeneer, procureur général de Liège (est). Cela peut être considéré comme de la rébellion à l'égard des forces de l'ordre ou «une menace d'attaque avec des substances apparemment dangereuses». Les procureurs généraux ont conseillé aux chefs de parquet de présenter systématiquement à un juge les auteurs de telles infractions.

«On le constate régulièrement»

«Ce type de geste (NDLR: cracher en direction de la police) n'est pas exceptionnel, on le constate régulièrement, mais avec le coronavirus c'est important d'agir immédiatement», a souligné Kristof Aerts, porte-parole du parquet d'Anvers.

Lundi, un jeune homme de 19 ans a ainsi été placé en détention provisoire par un juge anversois. Il s'était opposé vigoureusement dimanche soir à son interpellation dans un parc de Mortsel, près d'Anvers, alors qu'il était soupçonné de ne pas respecter l'interdiction de rassemblement imposée en raison de l'épidémie. «Il a réagi de manière très agitée. Dès lors qu'il a été menotté, il a craché en direction des inspecteurs», a expliqué le parquet d'Anvers, fustigeant une attitude «socialement totalement inacceptable».

Six autres faits du même type ont été recensés par ce parquet, depuis le 23 mars, lors d'interventions policières sur la voie publique, dans des parcs ou durant des contrôles routiers, a indiqué Kristof Aerts.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tomtom le 30.03.2020 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Une balle dans la tête et on n'en parle plus!!! Ca en ferait réfléchir plus d'un... Plus personne n'a aucun respect pour les forces de l'ordre (idem dans l'autre sens)... il va falloir un juste milieu... Continuez comme ça et le milieu sera très vite connu!!!

  • love me tender le 30.03.2020 18:54 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi 2 ans seulement Pourquoi pas tentative de meurtre 10ans minimum

  • Arthur le 30.03.2020 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Cracher sur un policier relève vraiment d'un formidable niveau d'intelligence.

Les derniers commentaires

  • lajulie le 31.03.2020 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il m'étonnerait qu'en Inde ou en Chine on crache sur un policier, et devinez pourquoi ? au final ce sont des bonnes méthodes, ça ne coûte pas cher et le respect de la police reste intact. Chez nous c'est devenu l'anarchie totale et la police n'est plus du tout respectée.

    • @lajulie le 31.03.2020 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai qu'en Inde c'est d'abord le baton qui parle et en public dans la rue, mais on ne dirige pas un pays de plus de 1 milliards d'habitants comme un pays de moins de 8 millions.

  • Tomtom le 30.03.2020 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Une balle dans la tête et on n'en parle plus!!! Ca en ferait réfléchir plus d'un... Plus personne n'a aucun respect pour les forces de l'ordre (idem dans l'autre sens)... il va falloir un juste milieu... Continuez comme ça et le milieu sera très vite connu!!!

  • A Christophe le 30.03.2020 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gros pb d'éducation et de respect surtout !!

    • Le partage le 31.03.2020 08:04 Report dénoncer ce commentaire

      C'est ça les nouvelles cultures...

  • Lesgenspetentlesplombs le 30.03.2020 20:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas la peine de mort ? Faut garder un peu d'intelligence...

    • Royaliste le 30.03.2020 20:53 Report dénoncer ce commentaire

      A l'epoque de la peine de mort, il y avait un autre gradient de sanctions

  • Arthur le 30.03.2020 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Cracher sur un policier relève vraiment d'un formidable niveau d'intelligence.

    • Toujours les mêmes le 31.03.2020 08:04 Report dénoncer ce commentaire

      Merci à nos Chances...