À Londres

29 novembre 2019 15:50; Act: 29.11.2019 20:50 Print

L'attaque terroriste a fait deux morts, le suspect tué

L'attaque terroriste au couteau survenue vendredi à London Bridge a fait trois morts et plusieurs blessés. Le suspect a été tué par la police.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'attaque terroriste au couteau survenue vendredi à London Bridge, dans le centre de Londres, a fait trois morts révèlent les médias locaux dont l'assaillant. Plusieurs personnes ont aussi été blessées, a indiqué le maire de la capitale Sadiq Khan. «Il a été confirmé qu'un certain nombre de personnes ont été blessées dans l'attaque, certaines grièvement», a déclaré M. Khan à la presse. «Nous allons rester unis et déterminés face au terrorisme. Ceux qui cherchent à nous attaquer et nous diviser ne réussiront jamais», a-t-il poursuivi, appelant les Londoniens à la «vigilance».

Le suspect de l'attaque terroriste a été tué par balle par les forces de l'ordre, et portait un engin explosif factice, a annoncé la police. «Je peux confirmer que le suspect est mort sur place, a indiqué à la presse, un chef de la police antiterroriste, Neil Basu.

La police a indiqué avoir été appelée à 13h58 (locales et GMT) pour une attaque au couteau près de London Bridge, un pont et une importante gare du centre de la capitale britannique. La zone, où se trouvent de nombreux bureaux et lieux de sortie, ont été bouclés et la station fermée. Des images circulant sur le réseau social Twitter montraient notamment des policiers armés pointer leur arme vers une personne à terre.

«J'ai vu un homme tomber à terre, avec un couteau à côté de lui» après «plusieurs coups de feu», a raconté à l'AFP un homme travaillant dans des bureaux en face du pont, évaluant à une dizaine de policiers et plusieurs chiens le dispositif pour neutraliser le suspect. Une vidéo qu'il a tournée depuis son lieu de travail vers 14h30, visionnée par l'AFP, montre une personne évacuée sur un brancard et une autre, blessée à l'épaule, être accompagnée par des ambulanciers.

Soutiens internationaux

Le Royaume-Uni «ne sera jamais (...) divisé ou intimidé par ce type d'attaque», a prévenu le Premier ministre Boris Johnson à la télévision britannique, assurant que «toute personne impliquée dans ce crime et ces attaques sera(i)t traquée et présentée à la justice». L'attaque est désormais «contenue», mais le public doit rester «vigilant», a poursuivi le dirigeant conservateur, qui a reçu des soutiens de l'étranger.

«Les Etats-Unis condamnent avec force toutes les violences horribles contre des innocents et nous assurons de notre soutien sans réserve notre allié, le Royaume-Uni», a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche.

«Très attristé», le nouveau président du Conseil européen, Charles Michel, a estimé que «la lutte contre le terrorisme est une bataille commune».

(L'essentiel/afp)